Comment utiliser les huiles essentielles?

By Isa | Naturopathie

Juil 26
huiles essentielles: le guide pour débuter

Le huiles essentielles sont à la mode! Présentes dans tous les magazines féminins, dans les magasins bio, sur internet, on peut en trouver partout. Avant même de commencer mes études de naturopathie, j'étais très intéressée par l'aromathérapie. Quelle ne fut pas ma surprise lors du cours d'aromathérapie de me rendre compte...que je ne savais pas grand chose!

En gros, j'avais plusieurs ouvrages dont celui très complet et très pratique de Danièle Festy, Ma bible des huiles essentielles. De là, je consultais le livre en fonction de mes symptômes et je soignais gaiement mon entourage. Aussi, j'ai testé, expérimenté de nombreuses choses. Autant vous dire que j'attendais le cours d'aroma pour mettre les idées au clair...

Ce ne fut pas la cas, pour la simple et bonne raisons que ce cours m'a surtout ouvert les yeux sur mes lacunes. Alors, en prenant mon courage à 2 mains, je me suis lancée dans une nouvelle lecture de mon cours et de mes notes. Mon nouveau compagnon est le livre passionnant de Dominique Baudoux "Aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles". Mais l'aromathérapie, qu'est-ce que c'est? C'est l'art de se soigner par les huiles essentielles. Un beau programme...à condition d'avoir certaines bases! Et c'est la mission de cet article 😉

Avant de commencer: Précisions importantes!

Un effet de mode?

Avant d'aller plus loin, je pense qu'une petite mise au point est nécessaire. l'aromathérapie est à la mode, oui mais...Elle est très ancienne! Les égyptiens avaient des connaissances impressionnantes concernant les huiles essentielles, de même que la Chine, ou encore la médecine ayurvédique. On remonte même il y a 30 000 ans à l'usage des feuilles de Malaleuca (Tea tree, arbre à thé) par les Aborigènes d'Australie. 

Alors mode, peut être, retour aux sources: certainement! 

huiles essentielles VS médicaments

Une seconde mise au point est importante par rapport à la médecine allopathique et la naturopathie. Le but de cet article n'est pas d'opposer ces 2 formes de médecine mais simplement d'approfondir ses connaissances afin de faire des choix, d'associer peut être ou encore de compléter certains traitements. 

On n'avance pas en s'opposant, on avance seulement lorsque l'on décide de partager, de travailler ensemble!

huiles essentielles les principes de base

Extraction des huiles essentielles: comment ça marche?

Quelles parties de plantes sont utilisées?

Seul 10% du règne végétal a la possibilité de synthétiser une essence...Mais celles ci sont extrêmement puissantes! Pour la récolte, seules les parties de la plante les plus concentrées en essence sont utilisées. Ces structures sécrétrices diffèrent suivant la plante:

  • Les sommités fleuries: lavande vraie, ...
  • Les fruits: agrumes, ...
  • Les feuilles: eucalyptus, tea tree...
  • Les bois: santal, bois de hô...
  • Les racines: vétiver, angélique...
  • L'écorce: cannelle...
  • Les résines: myrrhe, encens...

Extraction des molécules aromatiques: les principes

C'est la distillation à la vapeur d'eau qui est le plus souvent pratiqué. Suite à cette extraction on obtient l'hydrolat et l'huile essentielle. Voici un petit schéma pour illustrer ce principe:

principe d'extraction de huiles essentielles

Un hydrolat: définition et utilisation possibles

​Suite à la distillation par entraînement à la vapeur d'eau des différentes parties d'une plante, on obtient dans l'eau d'évaporation ce qu'on nomme "hydrolat". 

Les hydrolats ont aussi des propriétés, sont doux et plus faciles d'utilisation que les huiles essentielles. Pourtant, moins "nobles", ils sont souvent relégués à de simples "restes" ou "co-produits". ​

Un hydrolat contient entre 1 et 5% de molécules aromatiques, on considère qu'ils sont complémentaires à l'utilisation des huiles essentielles. En effet, hydrolats et huiles essentielles agissent en synergie.​

  • Une eau florale (bleuet, lavande...) est simplement un hydrolat obtenu uniquement avec des fleurs!

Comment bien choisir les huiles essentielles?

Avant d'aller plus loin, il est primordial de bien identifier la plante. Comment? À l'aide des caractéristiques de celle-ci.

  • FAMILLE:  catégorie qui rassemble un groupe de genre apparentés. Exemple= Myrtacées, famille qui regroupe les eucalyptus, les girofliers, les mélaleuques -niaouli, te tree...- les myrtes...
  • GENRE: catégorie qui rassemble un groupe d'espèces à caractéristiques très proches.
  • ESPÈCE: plantes très proches avec des caractéristiques bien spécifiques.
  • SOUS-ESPÈCE: division à l'intérieur des espèces.
  • VARIÉTÉ CULTIVÉE: plante cultivée pour ses caractéristique uniques et spécifiques.
  • HYBRIDES: plante issue de croisement entre variétés, variétés cultivées et espèces.

Voici un petit exemple pour mieux comprendre:

Eucalyptus radié huile essentielle
  • Une huile essentielle doit être 100% pure, on ne complète pas avec une autre espèce. 100% naturelle, pas de molécule de synthèse. Enfin, intégrale, c'est à dire ayant subi une distillation complète.

Une notion indispensable: le chémotype

On attaque la partie la plus "complexe", mais aussi la plus passionnante de l'univers de l'aromathérapie. C'est la grosse valeur ajoutée de mes études de naturopathie d'avoir pu comprendre enfin ces indications que l'on trouve sur les bouteilles d'huiles essentielles.

Un chémotype, c'est la race chimique de l'huile essentielle. on peut aussi le nommer chimiotype. 

Le chémotype permet de définir la ou les molécules biochimiquement actives sur un certain nombre de pathologie cliniquement étudiées.

Source: L'aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles de Dominique Baudaoux

Et en effet, les composants d'une plante aromatique dépendent aussi de leur condition de vie: le lieu, la saison, mais encore le climat ou la composition du sol! le chémotype permet une utilisation plus précise et plus adaptée de l'huile essentielle. Comment? Cet exemple vous permettra de comprendre:


Romarin à cinéole (rosmarinus off. cineoliferum) du Maroc: propriétés expectorantes.

Romarin à camphre (rosmarinus off. camphoriferum) originaire de Provence ou du Languedoc: décontractant musculaire.​


Familles Biochimiques des huiles essentielles

Ici, on rentre plus profondément dans la chimie. Cette partie rassurera les personnes souhaitant des explications concrètes et scientifiques. Mais aussi, on réalise que l'aromathérapie est une forme naturelle d'allopathie. En effet, on travaille en fonction des symptômes. C'est la raison pour laquelle, comme on l'a vu précédemment, un travail de terrain est indispensable.

huiles essentielles facile biochimiques

Les alcools

Cette grande famille contient:

Les phénols

Grands anti-infectieux et immunostimulants. ce sont aussi des antiparaistaires cutanés et intestinaux.

On y retrouve entre autre: la sarriette des montagnes (satureja montana), un antibiotique végétal. L'origan compact (origanum compactum), à privilégier en voie orale. Le thym à Thymol (thymus vulgaire ct thymol), le plus antiseptique des thyms....

  • Ils présentent une toxicité pour le fois à dose élevée et prolongée! Pas plus de 6 jours. 
  • Dermocaustiques à l'état pur, il convient de les diluer de 10 à 20% par voie cutanée.

Les alcools

Antibactériens à large spectre, mais aussi fongicides et viricides.

Les sesquiterpénols

Ils présentent une action oestrogène-like, sont très spécifiques.

Les aldéhydes

2 familles distinctes:

Les aldéhydes terpéniques

Calmantes, anti-inflammatoires et antalgiques.

On y retrouve entre autre: l'huile essentielle de verveine, de la citronnelle de Java, de la myrte rouge...

  • Tolérance cutanée moyenne, il convient de les diluer à 50% dans une huile végétale.

Les aldéhydes aromatiques

Anti-infectieux puissants et stimulant immunitaires.

  • Même effets secondaires que les phénols! Très dermocaustiques.

On y retrouve entre autre: l'huile essentielle de cannelle de Ceylan, de cumin...

Les oxydes terpéniques

Ce sont des expectorants et aussi des antiviraux. Les huiles essentielles de cette famille sont plutôt bien tolérées par la peau à l'état pur. 

On y retrouve entre autre: l'huile essentielle d'Eucalyptus radié, de niaouli...

Les éthers

Il est à noter que ce sont des antispasmodiques majeurs. Mais aussi de puissants antalgiques et antiviraux.

  • Il convient de les diluer à 50% dans une huile végétale sur peaux sensibles et irritées.

On y retrouve entre autre: l'huile essentielle de basilic exotique, d'estragon.

Les terpènes

Cette famille biochimique est très intéressante dans les états inflammatoires prolongés. Ce sont aussi de bons décongestionnants, respiratoires et lymphatiques. Montrant des activités hormon-like et aussi cortison-like. 

  • Il convient de les diluer à 50% dans une huile végétale.
  • contre-indication principale: cancers oestrogénodépendant 

On y retrouve entre autre: l'huile essentielle de cyprès toujours vert (cupressus sempervirens), de cèdre de l'Atlas (cedrus atlantica)

Les cétones & les lactones

Très délicates à manipuler, les huiles essentielles appartenant à cette famille sont à utiliser en connaissance de cause. Cependant, elles sont très utilisées pour leurs vertus mucolytiques, lipolytiques, cholagogues et cholérétiques. 

On y retrouve entre autre: l'huile essentielle de menthe poivrée, de laurier noble, de romarin à verbénone...

  • Contre-indication majeure: bébés, femmes enceintes et allaitante, personnes âgées dont le système nerveux est fragile. À forte dose, les cétones ont une action ABORTIVE, CONVULSIFIANTE et STUPÉFIANTE.
  • La voie orale est toxique, à l'inverse des voies cutanés et aériennes.

Les esters

De par leur faible toxicité, l'emploi cutané est permis sans effets secondaires. Cette famille a des actions antispasmodique, calmants, sédatives mais encore anti-inflammatoires et antalgiques.

On y retrouve entre autre: l'huile essentielle de camomille noble, la lavande vraie et la lavande fine...

Les principales précautions d'emplois

Vous l'avez sûrement compris, les huiles essentielles sont extrêmement puissantes. Voyons désormais comment les utiliser avec précautions!

Les supports des huiles essentielles

Une huile essentielle pure que l'on souhaite prendre par voie orale doit être dispersée sur un support neutre.

  • Une huile essentielle pure ne se mélange jamais avec de l'eau. Néanmoins, grâce à certaines techniques on peut y parvenir. Je vous renvoie sur le livre de Dominique Baudoux.

Aussi, les supports idéaux sont les suivants:

  • Le miel: 2 ou 3 gouttes d'huile essentielle dans une cuillère à café de miel. c'est pratique et agréable.
  • Le sirop d'érable, très pratique si, comme moi, vous consommez peu voire pas de miel. Même principe qu'avec la cuillère à café de miel.
  • Les comprimés neutres. Leur avantage? Ils peuvent être avalés directement.
  • Les teintures mère de plantes. Dans lesquelles on diluera 2 à 3 gouttes d'huile essentielle. Attention, il s'agit de solution alcooliques.
  • Les huiles végétales. C'est le support que j'utilise le plus volontiers, pratique et tout à fait adapté. On diluera l'huile essentielle en fonction de ses composants chimiques. 
  • Les crèmes, qui recevront de l'huile essentielle en fonction de leur teneur en "gras".
  • Le gels, mais ceux-ci sont moins adapté qu'une huile végétale par exemple.

Conservation idéale

Afin de conserver le plus longtemps vos huiles essentielles sans altérer leur qualité, prenez garde au conditionnement. Celui-ci doit être parfaitement étanche. Il doit être en verre teinté, de manière à ce qu'il soit opaque. En effet, les huiles essentielles sont très sensibles aux rayons ultraviolets. Pour la simple raison que ceux ci peuvent modifier leur structure chimique. À éviter!

  • Où acheter ses huiles essentielles? Si vous le souhaitez, nous pourrons en parler plus longuement dans un 2ème article! Si je continue, je vais écrire un livre :-). Néanmoins, prenez toujours garde aux indications sur la bouteille, maintenant, vous savez les lire! Pour ma part, j'essaie de les acheter soit en magasin bio, soit en pharmacie, sur internet (aroma-zone, pranarom, ladrôme...). Je teste et je me fais mon opinion. N'hésitez pas à me partager la votre!

À ne pas faire

Avec toutes ces informations et ces précautions, il se peut que vous ayez l'envie d'abandonner les huiles essentielles. Pourtant, il s'agit simplement de connaître les mises en garde, de savoir ce qu'on utilise et surtout pourquoi! Néanmoins, un petit récapitulatif me semble judicieux!

  • Ne jamais utiliser PURES les huiles essentielles sur les muqueuses sensibles (muqueuses ana-génitales par exemple) Ni dans le nez ou dans les oreilles. Ici la dilution est obligatoire!
  • Dans le même thème, ne vous amusez pas à introduire de l'huile essentielles dans vos yeux...
  • Prenez vos précautions avec les enfants. Utilisez les en connaissances de cause, mais gardez les toujours hors de portée de vos enfants. Mieux vaut être prudent!
  • Pour la femme enceinte, on reste prudent et on évite les huiles essentielles durant le 3 premiers mois. Ensuite, seules certaines huiles essentielles pourront être utilisées sous contrôle médical obligatoire.

Mais aussi, faites attention aux huiles essentielles contenant des composants dermocaustiques, hépatotoxiques, et tout ce qu'on a vu ci-dessus. 

  • Recoupez vos sources! Quelque chose vous dérange dans cet article ou vous souhaitez en savoir plus? C'est parfait! Renseignez vous auprès de votre pharmacien, naturopathe...Ou encore, achetez des livres. Peu importe ce que vous apprenez, gardez votre esprit sceptique et faites le tri avant...d'appliquer par vous même!

Pour conclure

Le but de cet article était de présenter les huiles essentielles selon leurs actions chimiques. mais surtout d'apporter des informations qui m'ont manquées, avant de suivre ma formation. Vous avez d'excellents livres, comme ma bible des huiles essentielles, qui est un catalogue des huiles essentielles en fonction de vos préoccupations. Je vous invite à le feuilleter en librairie, à l'acheter si vous le souhaitez.

Pour les huiles essentielles, j'ai désormais compris pourquoi la connaissance chimique pouvait être un atout. Bien sûr, vous n'en avez peut être pas l'utilité dans la vie de tous les jours, mais si vous êtes intéressé(e)s par ce thème (et c'est sûrement le cas si vous êtes encore en train de lire 😉 )​ je pense que ceci peut vous être utile. Et je vous recommande chaudement le livre de Dominique baudoux qui associe les connaissances techniques à un catalogue très bien fait.

  • Dites moi si vous utilisez déjà les huiles essentielles et qu'elles ont été vos principales préoccupations ou difficultés. Et si vous souhaitez que j'approfondisse une des parties de cet article, partagez tout cela dans les commentaires 😉

Avant de partir, partagez en toute liberté dans les commentaires vos expériences, votre ressenti ou tout ce qui vous fait plaisir! Je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre...​Dites moi ce que vous avez  appris et qu'avez vous envie de mettre en place?

Pour aller plus loin...ma bibliographie et mes sources


Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy.

Dominique Baudoux, L'aromathérapie, se soigner par le huiles essentielles.​

Ma formation de naturopathie, mes lectures et mes expériences!

Les liens sur les livres que je présente sont des liens d'affiliés Amazon. En achetant le livre en passant par ce lien, vous participez à mon projet sans que cela vous coûte plus! D'avance merci 🙂

Follow

About the Author

Professeur de Yoga Hatha & Vinyasa, étudiante en naturopathie et passionnée de cuisine yogique. Mais avant tout, amoureuse de la nature et des montagnes. Fondatrice du site internet www.yogisa.life

Leave a Comment:

(4) comments

Lucie 08/10/2017

Un article super complet ! BRAVO pour ton travail !
Moi j’aime beaucoup les huiles essentielles j’en utilise beaucoup surtout le Tea Tree, Ravintsara, Menthe Poivrée…
C’est parfois un complément ou une alternative aux médicaments selon le cas. 😉

Reply
    Isa 08/21/2017

    Merci pour ton passage Lucie, c’est adorable! Oui, le tea tree est une huile indispensable! Je m’en sert énormément. Tu as raison de souligner qu’elles peuvent être un complément aux médicaments!
    À très bientôt

    Reply
julie 10/17/2017

merci pour ton article, explications tres claires et pour le conseil du livre de D Baudoux!

Reply
    Isa 10/19/2017

    Merci à toi pour la visite et le commentaire! C’est adorable! à très bientôt

    Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: