Brownie fondant super simple (vegan-sans gluten-sans sucre-sans farine)

By Isa | Recettes

Mar 02
brownie fondant vegan sans gluten sans farine sans sucre

Quand on commence à cuisiner de manière végétale et sans gluten les recettes de gâteaux deviennent plus longues à suivre et plus compliquées. Mais quand en plus on cherche à utiliser le moins de produits transformés et qu'on diminue sa consommation de sucre, là c'est le drame...

Pourtant, faire des gâteaux, ce n'est pas si compliqué...Prenez le gâteau au yaourt de notre enfance, quelques ingrédients, et hop, le tour est joué. Mais dans la pâtisserie sans gluten, vegan, sans sucre et sans farine, bon, autant dire que j'ai bien failli faire un trait sur mon goûter sucré à base de délicieux cookies ou cakes fait maison.

Et puis avec le yoga, la méditation, les livres de développement personnel que je dévore, j'ai réalisé que "less is more"...Et si en enlevant les couches superficielles (de farine, de fécule, de gomme de toutes sorte...), on y arrivait aussi? Si la clef, dans la vie et dans la pâtisserie était la simplicité?

Voilà la réflexion qui m'a poussée à refermer tous mes livres de recettes, pinterest, instagram et tous ces petits trésors d'inspiration pour, au final, me recentrer sur ce que mon corps voulait. Et il voulait se faire plaisir, en toute simplicité.

Voici donc la recette simple, rapide et..100% saine de mon brownie fondant aux amandes:

Brownie vegan sans gluten sans farine sans sucre ajoutés
​Ingrédients pour 4 personnes​Quantité
Patate douce pelée200g
Chocolat noir pâtissier 55%150g
Purée d'amande complète50g
Huile vierge de coco1 c à s
Amandes ou noix, noix du brésil, noix de cajou, noisettes80g
bicarbonate alimentaire1 c à c
  • Préchauffez votre four à 180°C. Faites cuire à la vapeur ou à l'eau la patate douce environ 15/20 minutes. Il faut quelle soit fondante.
  • Faites ensuite fondre à feu doux, au bain marie le chocolat avec la purée d'amande et l'huile de coco.
  • Une fois la patate douce cuite et le chocolat fondu, intégrez les 2 dans un robot pour les mixer. La texture doit être un peu granuleuse encore, mais pas trop. Si vous n'avez pas de robot, il faudra que la patate douce soit très tendre pour être facilement mélangée au mélange chocolat/amande/coco.
  • Ajoutez ensuite les amandes ou les noix que vous aurez au préalable coupées en morceaux. Ajoutez également le bicarbonate. Mélangez bien le tout.
  • Versez la pâte dans un plat allant au four, au préalable recouvert d'une feuille de papier sulfurisé. Faites cuire 30 minutes, si vous désirez un brownie fondant. Laissez quelques minutes de plus si vous voulez une consistance plus compacte.
  • Laissez refroidir une heure ou 2 avant d'enlever la papier sulfurisé. Vous pouvez le conserver un ou 2 jours dans un récipient hermétique.

Voilà la recette...Pas très compliquée, n'est ce pas? Et surtout adaptable à vos envie: remplacez les purées d'oléagineux, garnissez le différemment et s'il n'est pas assez sucré, ajoutez un peu de sucre de coco, ou de sirop d'érable.

Et voici la version au Thermomix:

Brownie vegan sans gluten sans farine sans sucre ajoutés au thermomix

​J'espère que ce gâteau vous plaira! invitez le à vos goûters gourmands ou en dessert.

Bon appétit!​

Analyse nutritionnelle. Pour une portion (60g)


  • Calories: 301
  • Lipides: 21g
  • Glucides 22 g
  • Protéines 6 g

En quoi ce gâteau est bon pour nous?

La patate douce: un trésor pour la santé.

La patate douce, en plus de son goût sucré gourmand, n'a un index glycémique que de 50...Comparé à la farine de riz complet, souvent utilisée pour le préparations de gâteaux sans gluten, qui dispose d'un index glycémique de 85 (source: Méthode montignac, régime index glycémique). Une bonne nouvelle donc pour incorporez la patate douce dans nos préparations sucrées. De plus riche en fibre, en vitamine B 6 et en manganèse, elle participe au confort digestif.

Le chocolat: bon, avec modération.

Le chocolat est un aliment plaisir, grâce à son action sur la dopamine et la sérotonine. Egalement riche en magnésium, il est à consommer de manière régulière mais toujours en petite quantité. Il faut toujours associer le plaisir, sans culpabilité lorsqu'on se fait du bien en prenant un petit carré de chocolat ou tout autre aliment, riche en sucres et en graisses mais ayant un effet "booster" sur notre moral. De cette manière, le corps réagira mieux car non stressé et rongé par la culpabilité. Ne sous estimons pas les dangers du stress!

L'huile de coco: ma déclaration d'amour.

L'huile de coco, est à mon sens, une merveille de la nature. Soyez par contre très vigilant(e) lors de votre achat: il l'a faut impérativement vierge, première pression à froid. Contenant des acides gras saturés, on pourrait penser que celle ci est néfaste, fait grossir, bref, qu'elle est très mauvaise pour nous. Or, miracle, ces acides gras sont à chaîne moyenne...c'est à dire qu'ils permettent une conversion énergétique plus rapide. De plus elle résiste très bien à la cuisson. Voilà une bonne nouvelle pour l'inviter sans restrictions (ou presque) dans nos préparations sucrées ou salées!

Trop gras les oléagineux?

Là encore, tout est question de dose. Si on reste sur des oléagineux de bonne qualité, crus, non grillés et non salés il sont au contraire très intéressants. Source de fibres, de protéines (jusqu'à 20%), de glucides, de vitamines et de minéraux. De nombreuses études ont même démontré l'aspect protecteur du système cardiovasculaire de la consommation régulière mais non excessive d'oléagineux.

Est ce yogique de se faire plaisir?

Oh que oui...Mais là encore, le plaisir doit être déculpabilisé. Que ce soit lors de mon stage de cuisine yogique ou de ma formation de yoga, nous étions tous plutôt gourmand(e)s. Je me souviens que nous allions chercher des gâteaux pour nous aider dans nos révisions...

Le yoga enseigne une discipline de vie. Mais il enseigne aussi et surtout une liberté, la liberté de consommer ce qui nous fait du bien. J'aime le gout sucré. J'essaie de me défaire du sucre (ce sera l'objet d'un prochain article...), mais l'enlever totalement? Je n'y pense pas encore car, en ce moment, le petit carré de chocolat ou mon bol de fruits du goûter sont des plaisirs indispensables à mon équilibre. J'ai appris, et j'apprends encore, à me raisonner pour que ce moment plaisir ne devienne pas une compulsion associée à un trouble du comportement alimentaire.

La recherche de l'équilibre...par des exercices de volonté

Au final, muscler sa volonté est nécessaire pour gérer ses envies de sucre: entraînez vous, ceci n'est pas une torture!

Mon expérience a été celle ci, auparavant, je mangeais sucré le matin, à 10h, un dessert à midi, parfois un goûter et une douceur le soir. Au fur et à mesure, j'ai enlevé le sucré de la journée pour le reporter entre 16h et 18h. Souvent à ce moment là j'ai un petit creux donc je ne peux pas engloutir des quantités astronomiques de nourriture mais aussi et surtout je rationalise le sucre pour l'associer à un moment de plaisir, une pause dans ma journée, un moment pour lire de magazines inspirants, pour discuter avec mon compagnon, pour profiter de mes amis, ou juste profiter du silence, du plaisir de manger quelque chose de si profondément associé au plaisir et au réconfort.

Consommer également du sucre entre 16h et 18h permets, physiologiquement une hausse moins rapide de la glycémie. De quoi associer plaisir et santé sans culpabiliser

Avant de partir, partagez en toute liberté dans les commentaires vos expériences, votre ressenti ou tout ce qui vous fait plaisir! Je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre...​

Pour aller plus loin...ma bibliographie et mes sources


"Le guide des aliments contre les idées reçues" Sylvain Duval Trouvez votre exemplaire ici
"Découvrez le régime index glycémique, une nouvelle philosophie alimentaire" Méthode montignac Trouvez votre exemplaire ici

Follow

About the Author

Professeur de Yoga Hatha & Vinyasa, étudiante en naturopathie et passionnée de cuisine yogique. Mais avant tout, amoureuse de la nature et des montagnes. Fondatrice du site internet www.yogisa.life

Leave a Comment:

(4) comments

Naturallylauly 03/02/2017

Recette enregistrée, je la teste prochainement ! Merci ma belle, cet article est une mine d’or <3

Reply
    Isa 03/02/2017

    Super! Je suis ravie que ça te plaise 😉 N’hésite pas à me faire un retour

    Reply
Hubert 05/27/2017

La patate douce, c’est idéal pour garder la pêche
🙂

Reply
Fabienne 06/08/2017

Il faut moi aussi que je travaillle sur mon envie de sucrée. Ton article m’aide beaucoup et ta recette me tente. Merci
Fabienne

Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: