Un régime? Quelle utilité et quelle efficacité?

By isafay | les principes

Juin 05
régime inutile cuisine yogique alimentation consciente deepak chopra

Les régimes sont à la mode, surtout à cette période de l'année. On connait les régimes brûle-graisse, anti-cellulite, hyperprotéiné ou encore le régime hypotoxique du docteur Seignalet. Le point commun entre tous ces régimes? La difficulté de les faire tenir sur le long terme et d'en faire...un mode de vie...

La cuisine yogique ne prône rien, il n'existe pas de "régime yogique". Elle représente avant tout un art de vivre, une manière de se nourrir mais aussi de faire des choix alimentaires en conscience.  Mais, au final, qu'est ce que cela signifie et surtout, comment  l'adapter à chacun et comment l'intégrer dans nos vies bien remplies?

Le livre qui m'a donné l'inspiration et l'envie d'écrire un tel article est celui de Deepak Chopra, "La méthode Chopra pour perdre du poids". j'ai été d'abord frappée par la similitude entre le contenu de son livre et celui de mon stage de cuisine yogique, ou de mes stages de yoga. Oublions un instant l'adjectif qu'on peut poser derrière la nourriture, qu'elle soit consciente, yogique, crue, vegan, sans gluten ou que sais je pour nous intéresser à une question fondamentale...

Quelle est l'utilité d'un régime?

Il est parfois demandé, lors d'un rééquilibrage alimentaire, ou de la mise en place d'un régime chez un médecin, un naturopathe ou un coach en nutrition de noter ce que l'on mange dans une journée. Souvent, il est facile de mentir, par omission, bien sûr...à cause d'une pointe de honte, de gène. Car il est vrai qu'on mange souvent...bien plus que ce que l'on pense!

régime inutile cuisine yogique alimentation consciente deepak chopra

De quoi avons nous faim?

Tout d'abord, il est intéressant de se demander : "de quoi avons nous faim"? Deepak Chopra insiste sur ce point à juste titre tout au long du livre.

Il ne s'agit pas ici de penser à ce qui nous ferait vraiment trop trop envie en ce moment (pour moi, une belle mangue cueillie mûre à point à la Réunion 😉 ), mais de se concentrer réellement lorsqu'on est sur le point de grignoter, en train de faire nos courses ou de dîner.

Sur un sujet qui parait aussi simple que la nourriture, on peu aisément observer à quel point on mange pour diverses raisons mais pas souvent quand on a faim. Je pense qu'il est temps de préciser que ceci est valable uniquement dans une alimentation qualifiée "d'occidentale", où la consommation de sucre par an et pas habitant en France est de 25kg, le double aux Etats-Unis. La question "avons nous besoin de tout ce sucre?" vient aisément à notre esprit.

Pour vous aider, et c'est ce que j'aime le plus dans ce livre, Deepak Chopra propose des exercices pratiques, pour nous aider à mieux identifier nos besoins, nos envies et nos troubles du comportement alimentaire. Ainsi, on peut se poser 2 questions quand on pense à manger:

  1. ​Ai-je vraiment faim? 
  2. Ai-je besoin de combler un vide?

​Dans le 1er cas, c'est tout à fait normal, et vous êtes bien sûr invité à manger! Par rapport au second cas, il est nécessaire de se poser pour identifier ce qui vous manque actuellement dans votre vie. Cela peut être quelque chose de facile à trouver, ou cela peut être un chemin un peu plus long. A partir du moment où vous identifier réellement ce dont vous avez besoin, vous êtes sur la bonne voie.

Régimes = frustrations

C'est pour ça que les régimes sont si inutiles. Prenons un petit exemple:

Vous êtes salarié dans une entreprise. C'est un poste que vous aimiez beaucoup mais qui, au fil du temps ne répond plus à vos attentes. Vous avez d'ailleurs été approché par une autre boîte qui attend simplement que vous annonciez votre départ pour vous embaucher. Sauf que vous vous sentez lié au chef de l'entreprise et vous n'avez aucune idée de comment lui annoncer. Petit à petit, vous commencez à grignoter davantage, à manger plus aux repas...En quelques mois vous avez pris 10kg. Vous décidez de vous mettre au régime. Mais pendant ce temps, rien n'a changé. Vous avez toujours envie de quitter votre entreprise, vous vous sentez mal par rapport à votre employeur actuel. Et ce régime, sensé vous aider, vous aura certes permis de perdre 3 kg en un mois...Pourtant, il vous aura épuisé, nerveusement. Vous êtes plus irritable, triste et fatigué.

Car le régime se nourrit de vos frustrations. Plus vous vous bridez, plus votre corps se venge. Pourquoi? Tous les régimes se basent sur la privation qui engendre automatiquement de la frustration. Il n'y a pas de secret: seuls 2% des personnes au régime réussissent à perdre du pois de façon significative pendant plus de 2 ans.

Le lien corps - esprit

Encore une fois, le problème est global. Notre faim se mélange à nos émotions, à des états internes positifs et négatifs et nos choix se font en conséquence. Comment cela fonctionne exactement? Deepak Chopra, qui est un docteur, nous explique cela très clairement.

Observons les 3 zones de notre cerveau:

  • Tronc cérébral = impulsion vitale (j'ai faim!)
  • Système limbique, cerveau émotionnel = émotions
  • Cortex =  choix

Maintenant, prenons le temps de relier notre esprit à notre corps. Cela pourra nous permettre d'accroître notre conscience. Pour la conscience de notre corps, on peut observer nos ressentis physiques en prenant le temps de le scanner. Concernant nos émotions, on peut analyser ses ressentis, observer notre état interne. Et toujours garder à l'esprit qu'une bonne décision est une décision prise dans le calme.

​Changeons dès aujourd'hui...

Notre manière de manger prend son ancrage dans des habitudes, dans des traditions. Mais observons la vie comme un constant changement. Vivons comme quand nous pratiquons le yoga vinyasa: avec fluidité, sans attentes, sans jugements et allons vers ce qui nous fait du bien et nous convient! Et oublions tous ces régimes...

Tout commence par une visualisation...

La visualisation de notre corps idéal.

Pour commencer, voici une visualisation vraiment simple, mais qui peut tout changer par rapport à notre rapport à la nourriture.

Prenez simplement quelques minutes pour vous poser, calmer votre mental et reliez vous à vos sensations internes. Visualisez votre "meilleure" version physique de votre corps. Imaginez comment vous vous sentiriez à l'intérieur, comment vous bougeriez, comment vous vous habilleriez. Ancrez cette image dans votre tête. Dans votre corps.

Ensuite, il sera peut être plus facile de manger différemment, ou de bouger différemment. Ici, pas question de prendre une photo de je ne sais quelle mannequin avec des jambes d'1m20, à la peau dorée avec un poitrine magnifique. Non, il s'agit de vous. Finalement, on n'est peut être pas si mal dans notre corps. D'où peut être le faible succès des résultats des régimes.

Des exemples à l'appui:

Je prends l'exemple de mon copain, pas vraiment "musclor"...Qui s'entête à faire de pompes ou des tractions par "lubie". Il est incapable dans ce domaine de s'y tenir. Alors qu'il peut être d'une rigueur quasi militaires dans des domaines qui l'intéressent vraiment. Quand j'ai lu cette idée de visualisation, je lui ai demandé "tu te sentiras bien dans ton corps quand il sera comment?". Au final, il est déjà très à l'aise, très bien dans son corps. Il a juste besoin d'un ou 2 kg en plus pour être en parfaite santé. Depuis: il prend un gouter plus régulièrement, va faire du sport en plein air pour transpirer, se dépenser...Le résultat? Il prend doucement ses kilos. Sans pression ni douleurs ou privations. 

Pour finir, je pourrais faire un article sur tous mes complexes, attention! Je suis passée par des états assez délirants dans mon rapport à mon corps. Par exemple, j'ai de très courtes jambes . Mais bien sûr, j'imagine que je devrais avoir des jambes très longues, très fines. Sauf que si on a du muscle, avoir des jambes fines parait compliqué. Le jour où mes jambes ont cessé d'être un problème dans mon esprit, elles ont commencé à s'affiner, mais attention! En rapport avec ma morphologie. 

Et si on se nourrissait "vraiment"?

cuisine yogique régime deepak chopra

Ici, c'est là où on rentre en plein dans les principes de la cuisine yogique, youpi! Alors prenez votre panier, il est temps de le garnir de fruits et légumes frais, colorés, locaux et si possible provenant d'une agriculture raisonnée ou biologique.

Les légumes et les fruits frais nous nourrissent, nous apportent tellement de bienfaits, de vitamines, de minéraux et vitalité! Nous nous nourrissons du Prana, de cette force de vie qui nous permet d'avoir de l'énergie. Il faut éviter tous les produits "vides". Et éviter aussi de priver son corps de nutriments essentiels en choisissant un régime qui consiste à avaler le contenu d'une boîte en guise de repas...

Quoi éviter en premier lieu? Les sucres ou les farines raffinés, les plats préparés, surgelés ou en conserve. Il ne s'agit pas ici d'interdire tout cela mais simplement de rationaliser ses placards ou son frigo. Pour ma part j'essaie au maximum de consommer frais. Mais j'achète de temps à autre des fruits congelés. Les fruits rouges sont assez onéreux, les avoir surgelés permet d'en consommer de temps à autre "pour le plaisir" et aussi pour leurs bienfaits; même s'ils ont moins de Prana que des fruits frais, le surgelé "brut" (sans additifs, sans sucre et sans sel ajouté) pose moins de problèmes que les conserves. 

Une nourriture - médecine

Plus que tout le reste, ce que nous mangeons a le pouvoir de nous aider à nous sentir mieux. Pour nous nourrir et nous guérir, la nature a ce qu'il nous faut et bien plus encore.

Que ton aliment soit ton médicament.

Hippocrate 
médecin antique

Les épices sont des atouts santé qu'on ne devrait pas négliger. Trouvez le moyen, petit à petit d'ajouter du curcuma dans vos plats par exemple. Ce puissant anti-inflammatoire en plus d'être une épice reine, colore joliment vos plats. Ajoutez des herbes fraîches, coriandre, persil , thym, qui regorgent de vitamine A, K et de chlorophylle! Intégrez les graines de lin moulues dans votre petit déjeuner par exemple. Riches en oméga 3, elles ont des vertus protectrices aussi bien pour la femme que l'homme. Pensez également à la cannelle: cette épice si réconfortante a la bonne idée d'aider à baisser la glycémie en plus d'être un puissant antioxydant.

​Nos 3 plus grands ennemis

En effet, un rééquilibrage alimentaire ne peut pas s'improviser sans changer un petit peu son mode de vie. Alors observons ensemble quelques sont les 3 points indispensables pour manger autrement...et se sentir mieux! Sans passer par la case "régime".

Gérez son stress

Tout d'abord, apprendre la gestion du stress est essentiel quand on parle de nourriture. Et ici encore, ayez toujours à l'esprit que suivre un régime induit du stress. Le stress de ne pas suivre correctement les principes du régime, le stress d'imposer son régime à ses proches...Bref, suivre un régime est avant tout stressant, or le stress est notre 1er ennemi par rapport à la nourriture.

régime inutile cuisine yogique alimentation consciente deepak chopra

Pourquoi? Avez vous déjà essayé de manger quand vous êtes tristes? Quand vous allez passer un examen? Lorsque vous êtes dans une impasse dans une relation amoureuse? Si on est stressé, on ne peut pas digérer correctement ni assimiler les nutriments.​

Alors bien manger, c'est déjà manger dans un environnement sain, calme et propice à la détente. Ce n'est pas toujours aisé, malheureusement. Mais, si on trouvait des solutions?

  • Prendre conscience de ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous. Une belle manière de s'alléger l'esprit de problèmes qui ne nous concernent pas.
  • Ne pas réprimer ses sentiments. Si possible, essayez de les partager avec vos proches ou vos amis. A l'inverse, vous avez toujours la possibilité d'écrire, d'aller prendre l'air pour vous aider à les exprimer sans paroles.
  • Changez d'organisation. Une des sources de stress les plus courantes est la sensation de "ne pas avoir le temps". Avec une bonne organisation, essayez de vous défaire de tâches trop chronophages pour vous aider à vous concentrer sur l'essentiel. En avançant mieux dans vos projets, votre vie deviendra plus facile et vous semblera plus fluide.
  • Enfin, gérez le trio infernal: répétition, imprévisibilité et absence de contrôle. Guettez les signes et trouvez un moyen, peu à peu de les corriger.

Apprendre à dormir

En second lieu, il est urgent de bien dormir! J'ai pris conscience de cette nécessité à la lecture du livre d'Olivier Roland, Tout le monde n'a pas eu la chance de rater ses études. Le sommeil est nécessaire pour notre concentration, mais aussi pour notre apprentissage et surtout pour nous aider à gérer notre stress.

Cependant, même si on veut bien dormir, la question est de savoir comment y parvenir? Utilisez les conseils classiques, couchez vous à horaires réguliers, dans une chambre assez fraîche, sombre et si possible calme. On pense bien à éviter des activités trop stimulantes 1h avant de se coucher et on éteint les écrans à ce moment. 

  • Osez la douche froide! En effet, terminer sa douche à l'eau froide vous permettra de rentrer dans un état qui favorise l'endormissement. 

Mangeons...en conscience!

Portez de l'attention à notre assiette:

Enfin, changez de mode de vie commence aussi par une plus grande conscience de notre manière de manger. On peut, pour commencer tenir un carnet de bord de ce que l'on consomme. Ce moyen, déjà évoqué en début d'article, permet de mettre le doigt sur notre inattention alimentaire. 

Mis en cause dans ces mécanismes d'alimentation déconnectée: les repas pris en famille, entre collègues...On mélange ici souvent nos ressentis, nos émotions, nos états de stress. Cela ne signifie pas qu'il faut manger tout seul! Simplement, être conscients de ce qui peut nous perturbe, essayer de régler le problème avant pour ensuite profiter d'un repas dans la bonne humeur et surtout sans jugements.

En agissant avec conscience, en se concentrant sur ce qu'on avale, on mange bien mieux. J'irai même plus loin en vous affirmant qu'une salade avalée en 2 bouchées dans une atmosphère de stress sera bien plus difficile à digérer qu'un gâteau partagé entre amis, dans un joli parc et en toute simplicité.

régime inutile cuisine yogique alimentation consciente deepak chopra

Pas de régime...Mais un mode de vie.

Il est essentiel de se centrer sur ce qu'on mange. D'être conscient de nos habitudes, de ce qui nous pèse et ce qui nous donne du plaisir. Aucun régime n'est parfait dans la mesure où il y a derrière trop de mécanisme entraînant de la frustration. Par contre, rééquilibrer son alimentation parce qu'on a envie de perdre du poids, parce qu'on a envie de se sentir plus à l'aise dans son corps ou parce qu'on a besoin de prendre du poids, tout cela est possible, à partir du moment où vous savez pourquoi vous le faites.

Pour conclure, le but de se nourrir est justement de nous permettre d'avoir l'énergie nécessaire pour parvenir à nos objectifs. Oublions un instant les régimes en tout genre, y compris vegan, sans gluten et j'en passe pour observer ce dont on a besoin. Nous mangeons pour avancer, pour grandir et évoluer. Manger ne doit ni être un poids, ni une privation et encore moins une obligation. Notre corps sait parfaitement ce dont il a besoin. Alors, écoutons le...

Avant de partir, partagez en toute liberté dans les commentaires vos expériences, votre ressenti ou tout ce qui vous fait plaisir! Je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre...​Dites moi qu'avez vous appris et qu'avez vous envie de mettre en place?

Pour aller plus loin...ma bibliographie et mes sources


Ma formation de naturopathie, mes lectures, mon stage de cuisine yogique et mes expériences quotidiennes.

Le livre de Deepak Chopra, La méthode chopra pour perdre du poids. Véritable pépite et prêté par ma copine de naturo. Une merveille!​ Un livre pratique et concret à enrichir par ses propres expériences. Ho, j'ai oublié: il y a de jolies recettes à la fin du livre! Vous n'avez plus le choix, il faut vite vous le procurer!

Le livre d'olivier Roland, Tout le monde n'a pas eu la chance de rater ses études. Mon livre de chevet 😉 à lire, relire et à APPLIQUER!​

Les liens sur les livres que je présente sont des liens d'affiliés Amazon. En achetant le livre en passant par ce lien, vous participez à mon projet sans que cela vous coûte plus! D'avance merci 🙂

Follow

About the Author

Professeur de Yoga Hatha & Vinyasa, étudiante en naturopathie et passionnée de cuisine yogique. Mais avant tout, amoureuse de la nature et des montagnes. Fondatrice du site internet www.yogisa.life

Leave a Comment:

(7) comments

Ton article est arrivé au bon moment… alors que je réfléchissais sur ma manière de m’alimenter, mes fixations, mes addictions, mes dégoûts, mon lien émotionnel à la nourriture, sachant aussi que pour moi, nourriture = boulot et que ce boulot, depuis un certain temps, c’est pas vraiment ça… Alors merci, je vais me précipiter sur Deepak Chopra! A tout bientôt à Lyon…

Reply
    isafay 06/05/2017

    Merci Nathalie! Hé oui, alimentation et émotion, quelle histoire! Des livres ne suffiraient pas à décortiquer les problèmes et les blocages derrières ces mécanismes. Chaque histoire est différente, chaque alimentation devrait l’être. Sans dogme ni restriction. Je t’encourage à lire le livre de Deepak Chopra, il propose des tas d’exercices pratiques. Quel bonheur d’avoir un livre si complet, concret et applicable immédiatement à sa portée! à très vite à Lyon, j’ai hâte!

    Reply

Quand on fait un régime, le plus dur, ce sont les premiers jours, le temps d’habituer le corps. Après on s’y fait.
Puis, il faut faire attention à ne pas trop se restreindre sinon on reprendra très rapidement les kilos perdus. -__-

Reply
    isafay 06/05/2017

    Merci pour ton message et ton partage. En effet, un « régime » trop restrictif est intenable sur le long terme. Voilà pourquoi une approche plus douce comme tu le dis me fait penser à « un mode de vie »…Qui est par définition tenable et appréciée! Au plaisir d’échanger de nouveau!

    Reply
Hubert 06/05/2017

Article passionnant
En revanche, je n’ai pas bien compris « gérez le trio infernal: répétition, imprévisibilité et absence de contrôle »
Peut-être le sujet d’un prochain article?
Merci à toi

Reply
    isafay 06/05/2017

    Bien vu Hubert…En effet, j’aurai aimé développer, mais…ça aurait été trop long. Alors, oui, un prochain article sera l’occasion de l’évoquer. Ou une vidéo…Je ne me ferme pas les portes! Passe une belle soirée, et à bientôt!

    Reply
Christine 06/06/2017

Waouhh quel travail..merci Isa. J’ai « dévoré » Ton article.
Pour moi manger en conscience le plus difficile. .des années dans là restauration. Manger vite,debout..bref
MERCI. Gros bisous.

Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: