à la recherche de son Sankalpa.

By Isa | découvrir le yoga

Fév 27
définition exemple et choix de sankalpa

Toute séance de yoga devrait débuter en recherchant le calme intérieur. Une fois celui-ci trouvé, on se concentre sur son sankalpa. Ce sankalpa est notre voeu le plus cher, notre but profond. Mais comment arriver à le trouver et surtout comment arriver à l’atteindre?

C'est ce que je vais essayer de vous expliquer. non pas que j'ai atteint mon sankalpa 😉 . Mais sa recherche a fait partie d'un travail assez long durant ma formation de prof de yoga. Et comme je l'utilise au quotidien, je pense qu'il est bon de le partager avec vous!

La définition du sankalpa

« Sankalpa » est un mot sanskrit. Le sanskrit est une langue ancienne et sacrée de l’Inde. utilisée comme langage liturgique de l’hindouisme ou du bouddhisme.

« Sankalpa » est composé de « kalpa », c’est à dire voeu, ou la règle devant être suivie avant toutes les autres. «San» fait référence à une connexion avec une vérité supérieure.

que signifie sankalpa sanskrit français

Notre sankalpa doit donc correspondre au sens profond de notre vie. Il devient une règle à suivre, un fil conducteur, un chemin que nous suivons dans toutes nos actions. Il ne s’agit pas d’une résolution du nouvel an, abandonnée au bout de quelques semaines si ce n’est quelques jours.

Notre Sankalpa ne demande pas d’efforts à être suivi car il doit correspondre à nos désirs les plus profonds, à notre véritable nature.

Pour cette raison, notre sankalpa doit en quelque sorte venir à nous, on ne l’attend pas comme on attend le bus. Il ne vient pas non plus sans actions de notre part.

Comment trouver son sankalpa

« Rien » pourrait être une réponse…Il suffit d’écouter à l’intérieur de nous pour qu’il nous éclaire. En toute franchise : je ne peux pas vous dire que cela a marché pour moi. En effet, on peut trouver son sankalpa en mettant en place quelques actions:

  • Il s’agit avant tout d’écouter le message de nos envies les plus profondes. Vous savez, ce petit quelque chose qui vous suit, tout au long de votre vie. Ces actions qui ne vous demandent aucun effort car elles ne sont que plaisir pour vous. On peut se reconnecter à son enfant intérieur pour être dans un état d’esprit totalement libre, sans Ego, sans limites. Il ne s’agit pas de penser à ce qui serait possible mais à ce qui vous fait vibrer!
  • Une fois que nous savons ce qu’est notre désir le plus profond, il s’agit désormais de l’accueillir, l’écouter et le prendre en compte sans jugement, juste comme une information.
  • La dernière action à mettre en place est de, petit à petit, tendre vers la réalisation de ce voeu. Elle peut prendre toute une vie. Mais c’est là où réside la beauté de ce sankalpa: il ne s’agit pas d’un but mais d’une destination que nous ne parviendrons peut être jamais à atteindre.

A quoi sert un sankalpa?

Bon, me direz vous, c’est bien beau, mais ça me change quoi dans ma vie?

Je pourrais vous répondre que ça change tout...

S’écouter vraiment, sans limites et accepter ce qui vous fait vous sentir «vivant» et pleinement heureux c’est surtout oser vivre. Que vaut la vie si vous vous sentez enfermé(e), bloqué(e) dans des contraintes qui ne vous conviennent pas?

  • Une vie heureuse est une vie choisie, peu importe les obstacles, peu importe les difficultés, votre sankalpa, chaque jour vous apporte la dose d’optimisme et d’ondes positives nécessaire pour mener à bien ce projet de vie, au milieu du chaos ambiant et des difficultés.

Quelle forme donner à son sankalpa?

La forme que vous souhaitez lui donner, matérielle ou immatérielle! Le plus important est de l'entretenir, de manière quotidienne. Hé bien oui, votre sankalpa a besoin d’amour, d’attention et d’une bonne dose d’affection.

  • Certaines personnes ont besoin de l’écrire. Sur un petit bout de papier, caché dans un bijou ou une boîte.
  • D’autres ont besoin de l’afficher : sur le frigo, sur le miroir de la sale de bain ou même en tatouage sur la peau.
  • Certain(e)s vont préférer le matérialiser par un joli bouquet de fleurs fraiches, régulièrement changées.

Vous pouvez également vous aider à le visualiser.

  • Fermez les yeux et imaginez que vous êtes en train de vivre votre sankalpa. Maintenant, ressentez ce qu'il se passe dans votre corps. Une fois que vous avez atteint cet état de pure joie, vous savez que vous en êtes capable. Et surtout, vous vous créez une sorte de "place de rêve" dans votre esprit où vous pouvez puiser une dose de bonheur lorsque vous en ressentez le besoin.

Une chose très importante est que votre sankalpa doit être formulé de manière positive, comme si vous l'incarniez déjà.

  • Par exemple il faut éviter de se dire "je ne veux pas vivre sans m'énerver" mais "je suis calme, serein(e)". De cette manière vous commencez à ce moment là le processus de réalisation.

Notre sankalpa dans la "vraie" vie

Un sankalpa est personnel, peut être trop? Mais si on y réfléchit bien, suivre son sankalpa, c’est suivre sa véritable nature, c’est être en harmonie, d’abord à l’intérieur, mais, après à l’extérieur! Une personne qui suit ses rêves, qui «tend» vers un état qui lui convient de mieux en mieux sera plus agréable à vivre qu’une personne qui ne s’autorise pas à accepter de suivre ses désirs.

comment trouver son sankalpa

Cela ne signifie en aucun cas qu'il faut envoyer tout en l'air et vivre de manière égoïste. Je crois que ce n'est que lorsqu'on s'accepte qu'on est capable d'accepter les autres. Cela signifie aussi avoir une vision juste de ce que nous sommes.

La lucidité est nécessaire dans la mesure où elle nous aide à tendre vers une meilleure version de nous même.

Comment faire pour réaliser son sankalpa?

Cela parait compliqué, au début, d'aller chercher au fond de soi ce qui nous convient vraiment. Cela peut avoir une incidence sur nos vies. Cela peut chambouler certaines croyances, certaines habitudes.

Mais trouver son sankalpa n'est qu'une étape : il faudra ensuite agir pour aller sur le chemin de votre sankalpa.

  • Posez vous la question : pourquoi faîtes vous certaines choses, quelle est la valeur ou l'état que vous souhaitez atteindre et est-ce que faire cela vous aide?

On va reprendre l'exemple du sankalpa "je suis calme, serein(e)". Si vous devez travailler dans un environnement ultra stressé, avec énormément de pression, ce n'est pas le meilleur endroit pour vous aider à atteindre le calme. Vous avez donc 2 options, c'est plutôt simple :

  • Vous aimez réellement votre travail, malgré le stress et la pression, vous êtes nourri(e) par ce que vous y vivez, par les personnes avec lesquelles vous interagissez. Mais, vous avez besoin d'apprendre à gérer le stress. Alors, une action à mettre en place est de chercher une formation, un sport ou une musique qui vous apprendra à ne plus être surmené(e) et esclave de votre stress.
  • Vous n'aimez, au fond, pas votre travail, il ne vous apporte au final que du stress. Même si votre salaire est élevé et régulier, au fond, il ne vous nourrit que "matériellement". Oui mais, il faut bien se nourrir et gagner sa vie. Mais qu'est ce que la vie si vous passez à côté de ce qui vous rend réellement heureux (se). Peut être qu'en cherchant un autre travail, peut être moins payé mais plus "nourrissant", vous n'aurez plus d'efforts à fournir pour que votre sankalpa vienne à vous. Vous serez calme, serein(e).

Le seul véritable effort à faire est d'oser emprunter le chemin...

Un exemple de sankalpa

Voilà donc un partage très personnel...Je vous livre ici l'exemple de sankalpa que je connais le mieux: le mien 😉

Je n'ai pas atteint mon sankalpa. Mon sankalpa est "je suis libre". Alors vous voyez, c'est vraiment très vaste comme voeu 🙂

exemple de sankalpa

Mais ça m'oblige à avoir plus de challenge et surtout, à ne jamais cesser d'apprendre et d'évoluer vers cet état. Depuis que je me suis fait la promesse de tendre vers la liberté, tout a changé. Pourtant je n'ai pas quitté mon pays, je ne vis pas dans une communauté hippie, free love, free hugs et que sais-je. Je suis toujours amoureuse du même homme, je ne me suis pas coupée les cheveux et j'ai un ordinateur, un téléphone et même un compte instagram...

Où est ta liberté alors me demanderez vous?

Ma liberté est là où je ne me sens pas esclave. Ni de mon couple, ni de la technologie, ni de ma manière de m'alimenter, ni de la société. La véritable liberté est dans la tête, dans ses choix et dans l'utilisation que l'on fait de son temps libre. Dans notre conscience, notre cohérence et dans nos incohérences...

Il y a eu un énorme changement, un big bang dans ma vie, en effet. J'ai décidé de quitter mon emploi pour vivre de mes passions. Du yoga, de la naturopathie, de la cuisine. C'était un emploi stable, avec une rémunération confortable. J'y avais la sécurité, des vacances et du temps libre. Et pourtant...j'ai voulu sauter le pas pour foncer dans l'inconnu et...y trouver du nouveau, y trouver la liberté.

  • Alors dites moi, avez vous un sankalpa? Je suis sûre que vous en avez un, peut être que vous ne l'appelez pas de cette manière...J'ai hâte de vous lire!
Follow

About the Author

Professeur de Yoga Hatha & Vinyasa, étudiante en naturopathie et passionnée de cuisine yogique. Mais avant tout, amoureuse de la nature et des montagnes. Fondatrice du site internet www.yogisa.life

Leave a Comment:

(8) comments

Van Essa 02/27/2017

Quel bel article….Nous devrions tous nous arrêter et nous demander quel est-il pour nous? Est ce que le chemin dans lequel je suis est celui qui me mène à lui ou je m’en éloigne. Je découvre ton blog, ton istagram, c’est un réel cadeau, je crois beaucoup qu’il n’y a pas de hasard donc même si j’ai des pistes sur mon sankalpa je vais essayer via la méditation de sentir si celui dont je pense n’est pas trop précis car j’aurai presque envie d’en avoir d’autres! Merci pour cet article, ce partage et l’origine du mot en sanskrit j’adore:-)

Reply
    Isa 02/27/2017

    Merci à toi pour ce beau partage…Tu sais, ce n’est pas grave de ne pas avoir de sankalpa précis, au final, la beauté de la vie réside dans cette partie d’imprécision. Le véritable objet d’un sankalpa est de tendre vers ce dont nous avons toujours rêvé, et vers quoi nous sommes fait. Car au final, nous aimons ce qui nous fait du bien, ce qui nous rend meilleur. Et c’est un chemin…Alors, avançons vers de belles et nouvelles aventures 🙂

    Reply
NaturallyLauly 03/01/2017

Magnifique article ma belle, bravo !

Reply
    Isa 03/01/2017

    Merci beaucoup, c’est adorable de ta part <3

    Reply
fabienne 05/16/2017

je viens de découvrir des textes que tu écris et tes photos, je vais sûrement aller voir tes vidéos et j’aime beaucoup ce que tu fais. Tes articles sont très clairs et m’apportent beaucoup. Je suis en première année de formation de hatha yoga et j’hésite encore sur mon sujet de mémoire. Tes articles me motivent. Tu devrais en écrire pour un magazine à moins que tu ne le fasse déjà. Je suis toujours contente de rencontrer quelqu’un qui partage aussi la passion du yoga. Je l’ai découvert plus tard, à 40 ans, même si j’ai commencé le yoga à 11 ans il m’a fallu plusieurs détours pour y revenir, pour toujours je l’espère.En attente de découvrir encore tes posts avec grand plaisir…Merci.
Fabienne

Reply
    Isa 05/16/2017

    Merci 1000 fois Fabienne pour ce beau témoignage et ta gentillesse. Je suis toujours heureuse d’échanger et d’en apprendre plus sur le parcours des gens que je rencontre à travers mes articles. Je n’écris pas encore pour un magazine, il faudrait que je propose car cela me tient vraiment à coeur, j’ai du mal à canaliser toutes mes envies en ce moment! Je prends ton message comme un signe en tous les cas. J’espère pouvoir t’apporter un peu de motivation, n’hésite pas à me faire un retour sur mes vidéos, le yoga vinyasa est différent du hatha, mais je suis sûre que tu peux me donner de bons conseils et m’apporter beaucoup. Au plaisir, à très bientôt!

    Reply
Magali 06/09/2017

Merci pour ce post qui me parle tellement… tout ce que tu écris me parle en fait et m’aide à avancer aussi…
Merci!!

Reply
Hubert 07/27/2017

A nouveau un article passionnant et très riche.
Notre Sankalpa est tout simplement notre mission de vie. Il correspond effectivement à nos désirs les plus profonds et à notre véritable nature, à ce qui nous fait vibrer. Il s’agît bien d’un but et d’une destination. C’est pour cela qu’on utilise le développement personnel (visualisation) et le coaching (« votre sankalpa doit être formulé de manière positive, comme si vous l’incarniez déjà »).
Je te souhaite sincèrement de réaliser pleinement ton SANKALPA.

Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: