Pourquoi devenir prof de yoga?

By Isa | mon journal yogi

Mai 09
prof de yoga vinyasa

C'est en tombant sur cet article dans yoga international, 5 choses que j'ignorais à propos de l'enseignement du yoga que j'ai eu envie de faire cet article. Ce n'est pas un guide (peut être que j'en ferai un plus tard...), mais c'est le partage de mon expérience, du jour où j'ai commencé à me dire que je voulais donner une place plus important au yoga dans ma vie au jour où...j'ai décidé d'en vivre en devenant prof de yoga.

​Je vous l'ai déjà expliqué dans l'article sur comment le yoga a changé ma vie, mon parcours "yogi" a été relativement long. Et au final, c'est parfait ainsi. Je ne suis pas sûre que j'avais la maturité il y a quelques années, et encore moins l'envie de partager mes connaissances.

Le yoga, ce n'est pas que les asanas. Il y a 8 composantes, dont les yamas, "la conduite éthique" du yogi. Dans les yamas, on trouve le fait de ne pas voler. Ok, ça, je pense qu'on a tous compris. Mais ne pas voler c'est aussi ne pas voler des propos, des idées...Pour cela, il suffit parfois de partager. Quand on accumule des connaissances, essayer, toujours, de les partager. Ce n'est pas une simple répétition, mais c'est une manière de transmettre une nouvelle manière de voir les choses. On comprend tous les choses de manière différente.

Ainsi, je vous livre ici mes ambitions, mes erreurs et mes expériences de mon parcours Yogi... 

Tout a un début

prof de yoga, comment débuter

Un esprit débutant à vie.

Dans la manière dont j'enseigne le yoga, je pars du principe qu'on est tous débutants. Et qu'il faudrait agir en tant que tel. En yoga, comme dans la vie, on n'est jamais arrivé nulle part, on est en chemin, simplement. Je vous l'ai déjà partagé dans mon mail quotidien (il suffit de vous abonner si vous souhaitez le recevoir!). Ma prof de yoga Hatha insiste toujours sur ce principe.

C'est la raison pour laquelle quand je prends un cours, si on me corrige, on qu'on m'indique comment être mieux alignée, ce n'est pas une défaite, c'est au contraire, un pas de plus sur notre chemin. Parfois, pourtant, je dois l'avouer, je me sens comme prise en faute, il m'arrive de me dire "ho, je suis nulle, je devrai pourtant bien savoir faire ça"...En fait, non. Car chaque jour, on est différent. Chaque jour, notre corps a en mémoire d'autres peurs, doutes ou jugements. Et apprendre est un processus continuel et non pas d'accumulation comme le dit si justement Krishnamurti.

Une vocation rapide.

En effet, j'ai voulu transmettre le yoga très tôt. C'est en partie grâce à ça que j'ai connu la personne avec qui je partage la vie. Donc, je dois beaucoup au yoga 🙂 

J'ai voulu "donner des cours" très vite, car c'était pour moi une découverte qui a bouleversé énormément de choses. De là à devenir prof...Mais pourtant, je n'ai pas été très assidue. j'ai eu des périodes de coupures, de doutes, jusqu'au jour où j'avais décidé de prendre un cours de cuisine yogique à l'ashram de Sivananda.

La décision de suivre une formation de prof de yoga

Aller au delà de ses limites.

Là, la graine, qui avait déjà germée depuis bien longtemps, s'est réveillée...a poussé jusqu'à faire en sorte que, il était sûr que j'allais faire la formation de professeur de sivananda en fin d'année 2016. A partir de là, je continuais à me réveiller à 5H30, à tomber en tentant le posture sur la tête, sirsana, à pratiquer le prananyma, j'étais...à fond. 

Trop...jusqu'à ne plus écouter mon corps, mes besoins. Jusqu'à être remplie de douleurs. C'est là que ma copine Lorda m'a proposé, au lieu de faire Sivanda d'aller la rejoindre aux Canaries pour participer à la formation de prof de yoga d'Irana Jian en Hatha et Vinyasa yoga. En anglais... 

Le yoga vinyasa était un coup de coeur. Je pratiquais beaucoup (même essentiellement) a l'aide de tutoriels youtube et c'était, pour moi, le yoga le plus agréable. Mais étais-je prête à me lancer dans cette formation? Couteuse, lointaine et assez aventureuse? Au final, je pense qu'on est jamais prêt. Et qu'il ne faut pas attendre de l'être pour se lancer dans une aventure.

La formation d'une vie.

Durant ma formation, j'ai compris peu de choses. J'ai rencontré de superbes personnes, j'ai appris...énormément. Tout n'a pas été simple, loin de là. Les 3 premiers jours je pleurais énormément, je ne savais pas comment faire pour me sentir bien, à ma place. Irina était  franche avec nous: "nous n'étions pas prêtes"...Au bout de 2 jours, entendre ça a eu en moi l'effet d'une bombe. Qu'avais je fait? 

Au final après un mois d'enseignement intensif, un mois de doutes, un mois d'apprentissage, un mois de yoga, de déceptions, de joie, de moment de partage, de pleurs et de rire...je n'étais  toujours pas prête...

teacher training vinyasa yoga

J'avais des connaissances, mais qu'allais je en faire?

Sauter dans le grand bain

Apprendre tous les jours.

Aujourd'hui, après cette formation, 2 ans de pratique quotidienne, 7 ans de pratique, 4 mois d'enseignements...J'ai enfin compris qu'on est jamais "prof de yoga", ou "yoga instructor" ou que sais-je. On est sur le chemin. Et je commence seulement à comprendre ce qu'Irana a essayé de nous transmettre. J'ai réalisé au cours de cette formation que je ne faisais pas du yoga pour plaire à Irana, à mon copain ou pour impressionner mes copines. Je pratiquais le yoga car je crois sincèrement que c'est une pratique aux multiples bienfaits, qu'elle peut aider énormément de monde et surtout qu'elle apprend l'humilité. 

Je suis capable de transmettre ce que j'ai appris, ce que j'ai compris, ce que j'expérimente au quotidien. Mais aussi, je suis capable de transmettre les expériences de mes erreurs. J'aime donner des encouragements. J'adore partager des routines de yoga. Ma passion de l'alimentation saine fait que je peux parler d'alimentation consciente pendant des heures. J'aime partager des conseils lectures, classique ou non. Il n'y a pas une "bonne" voie dans le yoga, une "mauvaise". Pour cela, j'adore Bad Yogi, car elle a réussi à créer un style "propre" de yoga. Le sien.

Une formation est un passage à l'action.

Il est important de noter qu'une formation de yoga, comme de naturopathie ou d'ingénieur ne sera utile, bénéfique et profitable à une seule et unique condition: d'appliquer ce que vous avez appris. Si vous attendez d'être parfaitement capable, vous risquez d'attendre longtemps. Le cerveau humain a cette incroyable capacité à nous faire penser qu'au final on n'est jamais prêt. Mais c'est le cas ; et c'est là notre chance! ​La chance d'essayer, d'apprendre de nos erreurs et d'évoluer. Au final, n'est ce pas merveilleux? 

posture sirène yoga

Car il n'y a ​pas de concurrence en yoga...On aime le prof plus que le cours ou le yoga enseigné. Il n'y a pas de concurrence entre profs, il ne doit pas y en avoir entre élèves non plus. On ne vient pas à un corps de yoga pour se montrer. Vous êtes magnifique en eka raja kapotanasana? Peut être, mais est ce vraiment le but? C'est que je m'efforce de transmettre dans mes cours même si parfois ce n'est pas aisé. On a tous nos limites, nos attentes et nos envies. Et quand je suis face à un EGO, il n'y a pas de discussion possible. La graine est plantée, qu'elle germe ou pas, là n'est pas mon problème.

Trouver sa spécificité

C'est la raison pour laquelle que je n'ai pas à scander des mantras à tout bout de champs. Certains aimeraient peut être, mais je ne me sens pas assez à l'aise avec le sanskrit pour transmettre quelque chose de pur à mes élèves. Je préfère transmettre des passage de livres, des yoga-sutra, au bhagavad gita en passant par Krishnamurti. Là je me sens "à ma place". Et c'est ça qui, selon moi est le plus compliqué. Faire le tri entre ce que les gens attendent, ce qu'on est capable de transmettre et ce qu'on pense devoir transmettre.

Un seul conseil:

Le seul conseil que je pourrais donner est un conseil que j'essaie de m'appliquer: suivre son coeur, écouter le ressenti sur le moment. Parfois, je sens que je dois lire un passage en particulier d'un livre. Le jour suivant, je préfère juste ramener mes élèves à se connecter sur un sentiment de gratitude. C'est selon. Il n'y a pas de règles et c'est très bien comme ça.​

Selon moi, le yoga ce n'est pas être parfait. C'est accepter là où on est. Mais c'est aussi avoir la conscience de soi, la confiance en soi. J'adore transmettre cela. C'est pour ça que j'aime mettre des poses "challenge" dans mes cours pour booster la confiance de mes élèves. Le but n'est pas d'y arriver. Non, le but, c'est d'essayer. C'est d'expérimenter, de tomber et de recommencer. On n'apprend rien sans sortir de sa zone de confort. Parfois, sortir de sa zone de confort c'est reculer, c'est revenir au stade" débutant" et observer si on fait les choses en conscience, en étant passionnément impliqué ou si on applique machinalement des connaissances. 

Lors de mon dernier cours, pendant que je laissais mes élèves dans un silence total à la fin de la relaxation je me suis surprise à me dire "hey, là, tu es en train de gagner ta vie". Oui, je suis prof de yoga. C'est mon métier, mais c'est avant tout un chemin et un mode de vie. 

Entre rêve et réalité

Choisir un travail-passion.

Alors, me direz vous, la vie est belle, tu as réussi à atteindre ce que tu souhaitais? Que pourrais-je vous répondre? je pourrais vous faire peur en vous expliquant mon emploi de temps, le nombre d'heures de travail dans la semaine avec ce que je gagne en terme d'argent. Je pourrais vous dire que j'ai eu de nombreuses déceptions. Des personnes sur qui je pensais compter et qui au final...répondent aux abonnés absents. Je pourrais vous dire que le jour où j'ai cassé mes économies pour pouvoir finir le mois, j'ai eu un gros coup de stress.

En effet, ce projet que j'ai créé est ambitieux, réaliste et surtout vital. J'ai décidé de vivre pour le yoga, la nourriture consciente, la naturopathie, le développement personnel. J'ai réalisé qu'être son propre patron nécessite les épaules les plus solides possible. Heureusement que je pratique chaturanga dandansana quotidiennement ;-p (hahaha, blague yogique, désolée, je n'ai pas pu m'en empêcher!)

posture corbeau yoga

Pourtant, je suis passionnée par ce que je fais, la charge de travail est à la hauteur de mon projet. Non, un prof de yoga ne vit pas de feuille de chanvre, habillé en sarouel et dans une yourte. Il y a l'image, derrière la réalité. Le yoga, comme n'importe quel métier demande une discipline, une régularité et l'envie de partager.

Derrière l'image.

Quand on voit certains comptes instagram, comment ne pas envier cette vie, "parfaite"? Faite de belles filles et beaux garçons, tout bronzés, faisant de poses hallucinantes sur une plage avec des cocotiers. Mais cela s'appelle le marketing. Moi même, quand je poste des photos, est ce que je vais prendre celle de moi, en stress, en retard à mon cours, crevant de faim et avec mon agenda rempli? Je pense avoir un meilleur résultat en prenant une photo quand je me sens fraîche et dispo, pour proposer une image positive des prestations que je peux offrir.

C'est normal...Vous souhaitez promouvoir votre entreprise, vous n'allez pas prendre la photo la plus moche! Il faut simplement être conscient de la réalité qu'implique tout travail...Des heures de pratique, d'apprentissage qu'il y a derrière chacune des poses que vous voyez dans cet article ou sur instagram.

Trouver sa voie...

  Peut être que certain(e)s d'entre vous songe à cette reconversion?  Peut être êtes vous prof de yoga, ou en formation?

comment devenir prof de yoga

Si c'est le cas : la seule question que vous devez vous poser est: "pourquoi je fais cela?' Si la réponse est "parce que je m'ennuie dans mon travail actuel", ce sera plus compliqué que si la réponse est "j'ai envie de partager, je pense que j'ai quelque chose à offrir et surtout, j'ai la capacité de me discipliner pour atteindre mes objectifs".

Alors là, je vous dis : foncez! C'est valable pour le yoga, mais au final, pour tous les projets que vous souhaitez entreprendre! Et si, au quotidien, vous manquez de motivation, j'ai peut être quelque chose pour vous: abonnez vous au blog...Vous recevrez chaque jour un petit mail pour parler de motivation, de projets, de santé, de yoga! Votre dose d'inspiration quotidienne est à portée de clic! En plus de ça? Mon guide sur la méditation...Et méditer peut faire la différence...

​Quel est le plus gros problème que vous rencontrez dans votre vie? Qui pourrait vous aider à résoudre ce problème? Posez vous les questions qui vous donneront les réponses pour changer de vie. Vous pouvez le partager ici, dans les commentaires, ou à votre meilleure amie ou à votre animal de compagnie... Peu importe, mais faites le: ça vaut le coup...

Avant de partir, partagez en toute liberté dans les commentaires vos expériences, votre ressenti ou tout ce qui vous fait plaisir! Je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre...​Dites moi qu'avez vous appris et qu'avez vous envie de mettre en place?

 

 

Follow

About the Author

Professeur de Yoga Hatha & Vinyasa, étudiante en naturopathie et passionnée de cuisine yogique. Mais avant tout, amoureuse de la nature et des montagnes. Fondatrice du site internet www.yogisa.life

Leave a Comment:

(6) comments

christine 05/09/2017

Que de créations ma belle Isa.
J’ai lu avec délice, ton chemin est parsemé de fleurs a ton image.
Tu as fait forte impression samedi, toutes ont été enchanté par ta présence.
Une belle personne, un cœur pur.. bref soit assuré que tu es sur la bonne route. Des doutes il y en aura mais cela te permettra de choisir le mieux pour toi.
Belle journée et a très vite.
je t’embrasse.

Reply
    Isa 05/09/2017

    Merci Christine, merci pour tout. C’était un plaisir de partager cette belle matinée avec autant de jolies âmes <3 J'ai l'impression que de nombreuses choses se sont débloquées, alors c'est juste parfait. J'ai hâte de te retrouver vendredi! Bonne journée et merci pour ton soutient sans faille 😉

    Reply
Lucie 05/09/2017

Quel magnifique article j’ai adoré ton parcours ! Tes mots sont d’une justesse incroyable !

Reply
    Isa 05/10/2017

    C’est très gentil à toi, merci beaucoup pour ce joli commentaire. à très bientôt!

    Reply
Isabelle 05/12/2017

Coucou Isa 🙂
Je te remercie du fond du coeur de m’avoir invitée à aimer ta page FB qui m’a redirigée vers cet article.
En recherche moi-même en ce moment avec des difficultés à passer à l’acte, tous tes mots ont particulièrement raisonné en moi… on est sur le même longueur d’ondes et ça fait du bien de lire la sincère analyse que tu fais de ton magnifique parcours. J’en ai la gorge serrée…
Tu es magnifique et je te souhaite de continuer à oeuvrer à ton bonheur pour la plus grande joie des personnes qui te suivent 😉
Plein de bisous !!!

Reply
    Isa 05/12/2017

    Merci beaucoup, beaucoup pour ce message. Je crois que tu n’imagines pas à quel point cela me touche…Je partage ce que je vis, en essayant d’être la plus sincère et humble possible. Je vis pour partager, c’est ce que je réalise aujourd’hui.
    Alors merci, merci pour tout, ça me donne des ailes, quand les doutes arrivent, me raccrocher à cette valeur, le partage me permet de continuer. à très vite pour de nouveaux échanges. Et au plaisir de te rencontrer!
    Bisous <3

    Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: