Yoga et montagne, lier ses passions

By isafay | mon journal yogi

Août 14
montagne et yoga

Je vous l’ai demandé sur mon compte instagram, vous avez répondu favorablement à un article dans lequel je vous parlerai de ma passion pour la montagne. Bien plus qu’un simple article, je souhaite avec celui-ci donner une nouvelle orientation à mon site. En effet, j’ai très envie de vous partager des recettes de cuisine vegan et yogiques faciles à faire et faciles à emporter en randonnées. Mais aussi, des articles naturo plus spécifiques sur les huiles essentielles amies des montagnardes et montagnards. Ou encore des séances de yoga parfaites avant ou après une randonnée.

Vous l’avez donc compris, voici un article très personnel, plus comme un partage. J’aime bien varier, entre des articles de naturopathie très « dense » en informations et des articles plus intimes, dans lesquels je partage avec vous.​

  • Ce site est aussi votre espace! Alors, comme toujours, à la fin de cet article, n’hésitez pas à me dire ce qu’il a évoqué en vous!

La montagne: une passion qui se transmet

Non, je ne suis pas tombée amoureuse des montagnes par hasard...J'ai eu la chance de grandir dans les pyrénées orientales, dans une famille de fous de montagne. Alors, ça aide, je vous l'assure. Avec mes parents, mes soeurs et mon frère, j'adorais me promener en forêt, faire des sommets. Ce n'était pas toujours une partie de plaisir, on marchait beaucoup, on se perdait souvent (mon père a la fâcheuse tendance à toujours être en quête de nouveaux sentiers...), je me souviens de mes douleurs aux genoux. Bref, la montagne, c'est quand même pas toujours facile!

Avec une telle famille, j'avais toutes les cartes en main pour profiter au mieux de notre environnement exceptionnel. En grandissant, je me régalais de marcher seule, de trouver des champignons, des fruits des bois. Mais le plus grand bonheur? Avoir les animaux de la forêt et de la montagne si proches, tout en étant si sauvages.

montagne et yoga

Photos de chevreuils prise par ma soeur Claire...derrière notre maison!

Lorsque mon copain est venu pour la première fois dans ma famille dans les Pyrénées, mon père nous demande, "ça vous dit qu'on aille voir les biches?". ​Bien que fatiguée du voyage, j'étais partante, je voyais que mon copain semblait perplexe, mais il nous a suivi. Nous avons du marcher 30 minutes à peine, et là, au détour d'un chemin, 3 biches magnifiques dans la forêt. Mon copain m'a ensuite confié qu'il pensait qu'on allait l'emmener dans une sorte de zoo...Il n'aurait jamais pu imaginer que la forêt soit encore aussi préservée.

Pyrénées VS Alpes

Une pyrénéenne dans les Alpes

Je suis partie à 17 ans en Allemagne pour passer mon bac, ensuite, j'ai enchaîné 2 ans à Strasbourg, 1 an à Paris et enfin 1 an à Clermont-ferrand. Durant cette période,  je n'allais que très peu dans les Pyrénées. Puis, lors d'un week-end entre amis quand je vivais à Clermont-Ferrand, nous sommes allés skier à Méribel.  Cela faisait 4 ans quasiment que je n'avais pas fait de ski alpin, et je n'avais jamais skié dans les Alpes. Partagée entre l'appréhension et l'excitation, j'ai décidé de me la jouer "en retrait", en proposant d'apprendre à skier à 2 débutants.

Puis, alors que nous étions arrivés tout en haut de la station, un groupe souhaitait se reposer au bar, l'autre en profiter pour fair une ou 2 descentes. J'ai accompagné le 2nd groupe. À ce moment là, toutes mes sorties ski depuis l'enfance m'ont permises de skier comme je n'en avais plus l'habitude. J'ai repris contact avec cette merveilleuse adrénaline.

montagne et yoga

Ce jour là, une idée ne m'a plus quittée: vivre dans les Alpes.

Ce rêve s'est concrétisé! D'abord en Isère, où j'ai eu un énorme coup de coeur pour le massif grandiose de Belledone, les ​falaises du Vercors ou encore la verdure du massif de la Chartreuse. Ensuite, la Haute-Savoie, avec Sallanches et notre regretté appartement en duplex face au Mont-Blanc. Et désormais Thonon les bains. Proche de la Suisse, quelques escapades dans les Alpes Suisses ont fini de me convaincre que les Alpes, c'est vraiment quelque chose...

montagne et yoga

Et maintenant?

Mais je ne pourrais pas dire que je préfère les Alpes aux Pyrénées ou inversement. J'aime les Alpes pour le côté "haute montagne", les stations de ski Alpin gigantesques et le côté très bucolique. De la même manière que j'aime les Pyrénées pour leur côté sauvage, le temps bien plus ensoleillé et cette impression de solitude.

montagne et yoga

Je pense que c'est selon les besoins et les envies. Les montagnes, quelles qu'elles soient sont toujours, de mon point de vue, magiques. 

Une montagne au bout du monde

Maintenant, vous commencez à en connaître pas mal sur moi...Alors vous vous souvenez peut être que mon copain est réunionnais? C'est grâce à lui que j'ai eu la chance de découvrir cette magnifique île, perdue dans l'océan indien. Est ce que j'aime les montagnes de la réunion? Un grand OUI!

Mais alors...C'est pas facile...Pour vous dire: j'ai l'habitude depuis que je suis en âge de marcher, de faire de longues randonnées. 1600m de dénivelé positif, 1800m même, je n'ai pas peur.​ Par contre, j'aime monter à l'aller, surtout à la fraîche et descendre tranquillement au retour. Les randonnées à la Réunion, c'est une autre histoire...On monte, on descend, on remonte et on redescend...bref, on n'en prend plein les yeux et plein les pattes!

montagne et yoga

​Mon copain s'est mis à la montagne en me rencontrant. Je crois qu'on me prend avec la montagne ou pas...Du coup, ce fut un merveilleux moyen de découvrir à 2 cette île extraordinaire. Je me souviens d'une magnifique randonnée, pour aller à 3 roches dans le crique de Mafate. Sur le chemin du retour nous avons du remonter...Un mur vertical. 1000m de dénivelé positif en fin de journée et à la fin de la randonnée. Après ça, tout semble plus simple 🙂

Le yoga et les randonnées en montagne?

Méditer en marchant

Tout d'abord, on le sait, le yoga, ce ne sont pas que les asanas. Faire de la montagne ou partir en randonnée invitent à la méditation. On se concentre sur ses pas, sur son chemin, et petit à petit, notre esprit se vide pour se recentrer sur l'essentiel. 

Alors quel endroit merveilleux pour pratiquer le yoga, méditer, ou tout simplement respirer.​

Repousser ses limites

Mais selon moi, la montagne, de même que le yoga pousse au dépassement de soi, de ses limite physiques et psychiques. Quand on marche plusieurs heures, la fatigue arrive. Mais c'est le mental qui nous permet de nous faire avancer. ​Le yoga apprend à repousser nos limites, à faire grandir en nous notre véritable nature mais aussi et surtout à nous défaire de nos peurs. 

montagne et yoga

Ce jour là, j'ai bien repoussé mes limites!

J'ai eu peur en montagne, j'ai encore peur! Par exemple lors d'une randonnée dans les Pyrénées la semaine passée, je me suis trompée en voulant emprunter un chemin de descente. nous nous sommes retrouvés au dessus d'une falaise. ​Sans corde ni équipement adéquat, nous avons tant bien que mal réussi à faire demi-tour pour rattraper un peu plus loin un chemin de descente plus accessible. La peur est bien là, et elle peut aussi nous être utile pour ne pas prendre de risques par exemple, ou nous mettre en danger. 

  • La peur ne doit pas nous empêcher d'avancer. Au contraire, la peur doit nous donner les moyens de résoudre un problème, de nous tirer d'une situation potentiellement dangereuse ou inconfortable. Pourquoi avoir peur de tout? Cela revient à avoir peur de vivre! 

La plus grande leçon que j'ai apprise en montagne? Que la peur était parfois une aubaine. Nous avons le choix d'en faire un boulet ou un moteur.​

Après la randonnée: un peu de yoga!

Sur le plan physique, le yoga nous aide à "mieux" respirer en montagne. En effet, on peut allonger notre souffle plus régulièrement, moins manquer d'air, même si on monte un peu en altitude. Souvent avec le sac à dos, la respiration peut être réduite, alors, prendre conscience de sa respiration est un grand atout. ​Autre grand avantage de cette maîtrise du souffle, en cas de situation dangereuse, respirer de manière calme et profonde pourra nous amener à trouver une solution bien plus rapidement qu'en s'affolant.

montagne et yoga

Bien sûr, quelques séances de yoga après les randonnées peut aider à réduire voire à annuler totalement les courbatures. On allonge bien les muscles, on pense à accompagner ses mouvements de cette même respiration profonde pour permettre la décontraction totale de nos jambes et bras fatigués.​ Et on n'oublie pas de bien s'hydrater!

Et les autres activités de montagne?

Je ne vais vous partager ici que les activités que je pratique régulièrement, alors si vous en pratiquez d'autres, merci de me partager tout cela. Je l'ajouterai dans cet article ou dans un prochain sur le même thème!

Yoga & escalade

Je ne souhaite pas développer trop car ceci fera sûrement l'objet d'un autre article! 

montagne et yoga
  • Alors dites mois si cela vous intéresse, quels points particuliers vous souhaiterez qu'on aborde? Et si vous avez des questions ou des témoignages sur le yoga & l'escalade, c'est le moment!

Comme vous vous en doutez, l'équilibre, le souffle, la concentration qu'apporte le yoga aide énormément en escalade.

Yoga & via ferrata

Moins techniques que l'escalade, les via ferrata sont un merveilleux moyen de s'amuser sur les falaises, tout en étant en sécurité.

montagne et yoga

Donc, pas vraiment de "formation" nécessaire, mais il faut toujours penser à avoir les bras détendus. La pratiquer du yoga aide justement à ne pas se "crisper" inutilement. Vous devez sûrement entendre votre prof vous dire "détendez les épaules!". En via ferrata, c'est la même chose! Essayez d'avoir toujours les bras détendus le plus possible

Yoga & ski

Que ce soit ski de fond ou ski alpin, le yoga aidé énormément pour permettre au corps de se réaligner. En ski alpin, j'ai la mauvaise tendance de trop bouger mon bassin, donc, des douleurs dans la colonne vertébrale se font toujours ressentir. Pratiquer quelques torsions aide vraiment à retrouver son équilibre.

montagne et yoga

En, ski de fond, le yoga vinyasa, avec les enchaînements dynamiques aide à travailler le haut du corps en profondeur. Cela apporte une aide incomparable ensuite...

Yoga & alpinisme

Je suis loin d'être une grande alpiniste, même si, dans ma famille, mes parents, mes soeurs et mon frères ont fait de très grands sommets. Mais j'ai été initiée jeune à l'alpinisme. Je sais ce que c'est de grimper un couloir de neige, de marcher avec des crampons, de se lever en pleine nuit et de marcher en dormant à moitié 🙂 

montagne et yoga

De cette petite expérience, je peux vous assurer que l'alpinisme, c'est dur. C'est dangereux si on n'a pas les connaissances. Aussi, je ne vous encourage que trop à contacter un guide ou à partir avec des grands connaisseurs du terrain. Je pense que c'est lors de ces sorties que j'ai réalisé à quel point le mental fait tout. Il n'est pas rationnel de se lever à 3h du matin (et souvent bien plus tôt) pour marcher pendant 13h, 18h voire parfois plus dans la neige, avec des crampons et des chaussures inconfortables en ayant froid et en ayant faim. ​

montagne et yoga

Pourtant, c'est dans ces moments où je me suis sentie le plus "capable". Grâce à cette activité, je me suis tirée de certaines situations pénibles. Comment? Simplement en me disant "si j'ai été suffisamment courageuse pour tenir tout ce temps, dans ce froid sans broncher, de quoi puis je avoir peur dans ma vie?"

Yoga et montagne: un même chemin

Selon moi, le yoga, comme la montage nous apprennent à apprivoiser nos peurs, à réagir de manière calme, mais aussi à faire le vide dans notre esprit. Pour faire le lien avec un autre de mes articles, ces activités nous permettent d'aller à l'essentiel.

L'apprentissage de l'humilité

Je ne pourrais pas vous dire à quel point j'aime la nature. J'essaie plus ou moins maladroitement de vous l'exprimer, de le partager avec vous. Car selon moi, le seul moyen d'apprécier et de respecter la nature, c'est d'être conscient de toute sa beauté. Mais aussi d'être humble.

montagne et yoga

L'humilité est sûrement la plus belle valeur que nous offre la montagne. De même le yoga, où il ne doit y avoir ni compétition, ni comparaison. On est ni bon ni mauvais, que ce soit en yoga ou en montagne. pourquoi? Parce que cela ne signifie rien. 

être libre

Au plus j'accumule des expériences, au plus la comparaison et les jugements me semblent vides de sens. Et je crois sincèrement que la montagne ET le yoga peuvent nous aider à nous débarrasser de ces 2 fardeaux. Parce qu'être libre commence dans notre esprit...

Le seul objectif qui vaille la peine d'être atteint, c'est la liberté complète d'être soi-même, sans illusions ni fausses croyances

Deepak Chopra
Le livre des secrets

Je pense que pour aujourd'hui, je vais m'arrêter ici. D'habitude je suis plutôt "bavarde", mais si on me lance sur mes 2 sujets favoris, c'est pire que d'habitude. Si vous avez aimé ce partage sur mon parcours de fille de la montagne, n'hésitez pas à me le dire!

  • J'ai besoin de vos retours! Mais aussi, partagez moi vos expériences et vos envies d'aventures, j'adorerai échanger avec vous là dessus. Et pour des séances de yoga spécial montagne, patience, elles arrivent bientôt.

Alors merci à vous d'être là, j'espère échanger avec vous très vite!

Pour aller plus loin...ma bibliographie et mes sources


​Mon livre qui ne me quitte plus Deepak Chopra, Le livre des secrets.

Mon enfance passée en montagne et mes cours de yoga au quotidien 🙂

Les liens sur les livres que je présente sont des liens d'affiliés Amazon. En achetant le livre en passant par ce lien, vous participez à mon projet sans que cela vous coûte plus! D'avance merci 🙂

Follow

About the Author

Professeur de Yoga Hatha & Vinyasa, étudiante en naturopathie et passionnée de cuisine yogique. Mais avant tout, amoureuse de la nature et des montagnes. Fondatrice du site internet www.yogisa.life

Leave a Comment:

(5) comments

Magali 08/15/2017

Merci pour ce partage ❤

Reply
Maud 08/15/2017

Très bel article !
Je te rejoins sur les capacités à se dépasser en alpinisme c’est justement à ce moment là que je me suis rendue compte de mes capacités et de la puissance de mon mental pour tenir dans toutes sortes de situations en montagne.

Reply

Merci, merci beaucoup pour cet article !!! Tu ne trouves pas que tu es une grande alpiniste, mais quand je vois tes photos, tu es impressionnante !
Quand je vais me mettre au yoga, je ne manquerai pas de relire tous tes bons conseils, afin de les appliquer lors de mes prochaines randonnées (en montagne ou non). J’ai hâte de voir tes prochains articles sur le sujet. Des bisous. Pauline

Reply
Fanny 08/28/2017

Merci pour ce superbe article.

J’adore l’idée du yoga et de l’escalade, j’ai pratiqué une journée comme cela pas loin de chez moi et c’était vraiment une journée magique avec Yoga Vinyasa en matinée, escalade l’après midi et 2 séances yoga (dont je ne me souviens plus les noms)en fin de journée, une pour étirer les muscles et une pour se relaxer (et où je me suis profondément endormie…)Le yoga permet d’aider autant sur le mental que sur la souplesse.

Dans la même idée que le dépassement de soi l’escalade apprends aussi l’humilité, on ne devient pas bon grimpeur en une séance, il faut s’atteler à différents niveau, et petit à petit l’évolution se fait.

Alors hâte de lire ton prochain article sur ces deux pratiques qui se conjuguent vraiment à merveille.

Bises

Reply
    isafay 08/30/2017

    Merci pour ce si beau témoignage! En effet, une telle journée devait être …magique! C’était peut -être du yin yoga, un yoga doux qui travaille en profondeur pour un relâchement total. Hâte de te faire partager on prochain article alors. Je te souhaite une belle journée, à très bientôt!

    Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: