Pourquoi suivre une formation?

By isafay | développement personnel

Août 28
pourquoi suivre une formation

C'est un commentaire de Lucie, du site alchimie coaching qui m'a donné l'idée de cet article. Se former toute sa vie est une évidence. Mais pourquoi suivre une formation? Quel est l’intérêt? Ici, je vous parlerai de mes formations de yoga, de naturopathie et de mes expériences de vie.

Rien ne remplace l’expérience, comme je vous l’avais partagé dans l'article de naturopathie "bilan" sur ma première année de formation. En effet, on peut avoir 15 ans d’études, tant qu’on a pas pris la peine de travailler, d’expérimenter et d’oser partaiquer, cela reste du théorique et ressemble à du vent. C’est très léger même si ça prend beaucoup de place.

Peut être est ce français, mais on a souvent tendance à demander quel type d’étude on a fait, quel diplôme on a obtenu, avec quel agrément…A-ton tellement besoin d’étiquette et de formatage? Soit, si c’est les règles du jeu, autant jouer…sans perdre son esprit d’analyse ou ses conviction 😉

Une formation de yoga idéale?

Ma mini formation

Ma formation de yoga était une 200h de yoga alliance. Comme je vous l’ai expliqué, je pense que c’est juste le début de plusieurs années de formations. Un bon prof, de maths, de yoga ou de cuisine est avant tout une personne qui aime partager et qui a la pédagogie.

  • Combien de professeurs n’ont pas réussi à nous faire aimer leur matière simplement car il n’aiment pas vraiment leur métier (c’était le « second choix ») ou parce qu’ils n’avaient pas la fibre pédagogique?

Je sais que j’ai encore tout à apprendre pour le yoga. Qu’il m’arrive de faire des erreurs, que parfois certains élèves me font des remarques…Mais c’est parfait: Cela permet justement de m’améliorer. Car c’est très bien de souligner ce qui va, mais c’est aussi important de voir si on peut améliorer ce qui nous fait défaut.

formation de yoga

À chaque formation ses défauts, et ses qualités.

Il y a peu, je discutais de ma formation de yoga avec Fabien, lui aussi en formation de yoga et que j'ai eu la chance de rencontrer lors d'un cours de yoga. Nous échangions nos impressions sur nos formations respectives. Et il a très justement remarqué: la formation idéale n'existe pas. J'ai regretté ne pas avoir eu plus de cours d'anatomie dans ma formation de yoga. Mais d'un autre côté, j'ai déjà eu de la peine à assimiler tout ce que j'avais à assimiler 10 mois après, alors je me dis...Tant mieux!

Allez, je vais me la jouer un peu "ésotérique", mais je ne crois pas au hasard. En suivant la formation avec Irana, je me suis confrontée à la principale question. "Est ce que j'étais prête de vivre pour le yoga, ou est ce que je cherchais encore une fois de l'approbation ou de la reconnaissance?" ​

Cette formation, en plus de me donner les bases d'une pratique solide et régulière, m'a surtout motivé à me "dévouer" au yoga. C'est désormais ma vie, mon choix. Il y a des jours où trop de doutes rendent ma pratique plus prudente, moins enjouée. Ces jours là, je sais que je dois me reconnecter à mon objectif. Parfois, ça prend quelques jours. Au final, lorsqu'on fait les choses par plaisir tout est plus simple. Nous avons toujours le choix!

Instagram comme vitrine

Certaines personnes pensent qu’en regardant mon compte instagram elles peuvent juger si je suis une bonne prof ou pas…Je pense que c’est très dommage. Premièrement car je n’ai pas de photos de yoga très impressionnantes. Deuxièmement car les jugements sont souvent trompeurs. Surtout quand on s’appuie sur des images.

Peut être ici, on en vient à un point crucial: comment se défaire de nos jugements, mais surtout pourquoi se défaire de nos jugements? À trop juger on n'avance pas. 

Au final, comme je vous l’ai dit plus haut c’était un jeu. Il me faut l’agrément yoga alliance? Parfait, j’ai choisi une formation de ce type, j’ai appris énormément, mais ne nous leurrons pas, c’est l’expérience qui construira réellement la base. Je m’en rend compte au quotidien. Depuis que j’ai commencé à enseigner, pas un jour ne passe sans que je repense à ce qu’Irana nous avait dit, aux notes que j’avais prises durant le TTC. Seule l’expérience a pu mettre en lumière des lacunes dont je ne soupçonnais pas encore l’existence.

formation de prof de yoga

me voilà le dos tordu et en maillot de bain au bord de l'eau...Parfait pour instagram 😉 Mais pas pour juger mes compétences de prof de yoga!

Une formation de naturo non reconnue

J’ai hésité à suivre ma formation de naturopathie en Suisse, j’ai été vite refroidie par les prix. Si vous souhaitez vous faire peur, je vous invite à faire vos recherches.

écoles reconnus VS écoles...non reconnues

Au début, je voulais faire une des écoles « reconnues » par la FENAHMAN. Organisme qui est censé accorder une valeur sûre aux naturopathes qui sortent d’une telle école. C’est très bien, si ça rassure les gens. Pourtant, je n'ai pas choisi une de ces écoles. Je me la suis jouée rebelle voyez vous!

Mais quelle mouche m’a piquée de choisir l’IFSH? 2 arguments, qui, dans mon panier, pesaient bien lourd:

  1. Le prix. 5000€ pour 2 ans contre 10 000€ en moyenne, parfois pour une année.
  2. Le fait que le directeur de l'IFSH, patrice ponzo ait été formé, entre autre en Allemagne et soit heilpraktiker.

La 2ème raison ne doit pas vous étonner: c’est une formation que j’avais aussi envisagé de suivre. elle est extrêmement complète, surtout la partie anatomie.

Un formation de naturopathie...et bien plus que ça

Je suis ravie de mon école de naturo. J’y ai rencontré des personnes géniales, les intervenants sont différents, apportent chacun et chacune une vision complémentaire, opposée, mais toujours enrichissante. J’aime le fait d’exercer mon esprit critique.​

Et le soucis dans tout ça? Selon moi, ils forment à la base. Une base que je dois connaitre sur le bout des doigts, mais que je dois aussi approfondir, confronter et enrichir. Une formation ne se fait pas que sur les bancs de l’école. Elle doit se faire au quotidien. Tout ce qui nous mène à cette dernière partie…​

La nécessité du travail personnel

Grâce à ce blog, certaines personnes me contactent pour me demander mon avis sur une formation de naturopathie ou de yoga. Je n'ai pas choisis l'IFSH car je pense que c'est la meilleure école de naturopathie du monde entier, de l'univers même. Pour pouvoir juger, je devrai connaitre toutes les autres écoles. Bé, rendez-vous dans plusieurs siècles, le temps que je teste toutes les écoles...On choisit une formation car cela nous semble être le bon moment, tout en analysant le côté financier et pratique. 

Pourquoi faire une formation

Ce n'est pas rien, c'est une sacrée responsabilité. À  la hauteur du travail personnel à fournir.

Se former au quotidien

C'est très bien, mais comment on fait pour se former tout le temps? Comment on fait pour mettre ne place les briques de notre projet? Voilà l'épineuse question à laquelle j'essaie de répondre depuis quelques mois. certaines réponses m'ont été apportées par la lecture...

Lire des livres pratiques

Il y a quelques années, vous m'auriez paré de livres de développement personnel, j'aurais souri poliment en disant que ce n'était pas pour moi. Sous entendu "ma vie est bien comme elle est, je n'ai pas besoin d'aide". Oui, mais voilà, parfois, les livres de développement personnel nous font gagner un temps fou!

  • Déjà grande ammatrice de livres en tout genre, la même folie livresque s'est emparée de moi concernant les livres de développement personnel. J'ai accumulé. Mais vous le savez, j'ai décidé il y a peu de faire le vide, d'aller à l'essentiel. Ma manière de "consommer" ce genre de livres a donc été modifiée...

Trop de livres de développement personnel?

C’est en lisant les yoga sutras de patanjali, ou plutôt le commentaire du swami que j’ai une une prise de conscience: à trop lire, on ne comprend plus rien.​ En gros, en lisant la bhagavad gita, je me suis dit "mais, pourquoi on se contente de répéter ce qu'il y a écrit ici?". Cela fait des milliers d'années que l'être humain sait tout. Mais pourquoi rien ne change? 

On ne peut pas changer le monde. Mais nous avons le pouvoir et le choix de trouver la paix et la joie ici et maintenant.

Traduction de l'anglais: "yoga sutras of patanjali, sri swami Satchidananda" 

Yoga sutras de Patanjali
commentaire sri Swami Satchidananda

Car au final, on ne comprend pas ce qu’on lit, du moins on ne le comprend que quand on peut l’expérimenter.

Retourner aux sources

Je reviens toujours aux mêmes livres. Par exemple, le livre de Krishnamurti? Mon dieu, je pourrais me contenter de celui-ci. Pourtant, j’étais très réticente au début, c’est mon copain qui m’a poussé à le lire. Au final, je pense être plus accro que lui aujourd’hui. Pourquoi? Parce qu'un peu de cynisme parfois peut faire tomber les masques. Je n'aime pas trop me définir, encore moins comme une personne spirituelle. C'est la raison pour laquelle j'aime l'approche de Krishnamurti, je vous l'accorde, sans concessions.

Nous nous prenons pour des intellectuels.

​Nous disposons tous de capacités intellectuelles développées -ces capacités intellectuelles ne l'étant que de nom-, nous qui lisons tant de livres pleins des propos d'autrui et de leurs multitudes de théories et d'idée. (...) À force de cultiver cet intellect - ou prétendu tel - nous avons perdu toutes les autres formes de sensibilité , et cela nous pose le problème de savoir comment rééquilibrer notre existence (...).

Krishnamurti
le livre de la méditation et de la vie

Aussi, je vous invite à lire la bhagavad gita ou les yogas sutras. Que vous aimiez le yoga ou pas, ça on s’en fiche. Vraiment. Quand j’ai du lire ces livre pour ma formation de yoga, je n’étais, de prime abord pas enchantée. J’imaginais des litanies sur la spiritualité, des concepts obscurs ou des propos ésotériques. Au final, c’est tout l’inverse. En effet, j’ai lu ce que je lis partout actuellement. ce qu’on retrouve dans tous les livres de notre rayon « bien-être » en librairie.​

La seule différence? la manière de le présenter.

  • Mais il serait erroné d​e penser que ces livres sont inadapté pour le monde actuel. Encore, une fois, j'en reviens aux commentaires des yoga sutras par le swami Satchidananda, il trouve des exemples extrêmement "modernes". Alors non, ces livres là sont appelés "spirituels" mais c'est surtout des trésors sur le développement personnel.

Bien choisir ses livres en fonctions de ses objectifs

Alors oui, les livres de développement personnel peuvent nous apprendre énormément, je vous encourage à les lire! De mon côté, je désire désormais des livres manuel, comme celui extraordinaire d’Oliver Roland et celui dont je vous parle depuis un paquet de temps dans les mails quotidiens, instagram ou Facebook: Mindset. Car ces livre me donnent les outils pour vraiment changer, évoluer.​

C'est très bien l’inspiration, mais il en faut un peu plus pour passer à l’action. C’est ce qu’il s’est passé quand j’ai lu le livre d’Olivier Roland. je me sentais accompagnée, j’avais les outils pour me lancer.​

  • Dites moi tout: qu'est ce qui VOUS motive, qu'est ce qui VOUS donne l'envie de passer à l'action? Je vous ai préparé une vidéo là dessus, rendez-vous très vite sur ma chaîne youtube!

Pour conclure

Alors, pour terminer tout ça, si vous souhaitez apprendre, vous enrichir, faites le en choisissant les bons outils et les bonnes personnes. Si vous devez avoir un agrément pour vous permettre d’accéder à un emploi que vouss souhaitez réellement, acceptez les règles. Mais ne perdons jamais de vue que ce qui comptera au final, ce ne sont pas les études que vous avez faites, ou pas. Ce ne sera pas non plus l’adhésion à une association. Et encore moins une domination quelconque.

Au final, la seule chose qui compte, c’est le dévouement avec lequel on accompli son travail, la passion qu’on transmet et l’envie de partager.

Nous avons des outils merveilleux pour nous former sur toutes nos passions, utilisons les pour nous réaliser!​ Dire que je suis "prof de yoga" me semble un peu gros parfois...Le plus juste serait de dire que je partage avec passion ce que j'apprend au quotidien. Car je vis pour cela désormais...

  • Je suis curieuse d'avoir votre point de vue sur tout ça 😉 Vous aussi, vous avez hésité à suivre des formations en fonction du "prestige" ou de la durée de formation? Ou alors vous êtes autodidacte et très heureuse et heureux comme ça? Partagez! Et n'oubliez pas de vous abonner si ce n'est pas déjà fait, plus on est nombreux, plus on s'amuse !

Pour aller plus loin...ma bibliographie et mes sources


​Si vous êtes intéressé(e) par le yoga ou que vous souhaitiez faire une formation de yoga, la version de la bhagavad gita est celle traduite (en anglais) et commentée par Eknath Easwaran.

Idem, pour les yogas sutras of Patanjali, cette version commentée par Swami Satchidananda est complète, concrète et agréable à lire.​

Comme souvent, Le livre de Krishnamurti, le livre de la méditation et de la vie.​

Et le livre d'Olivier Roland, qui a tout changé!

Sans oublier mindset, dont je vous parle très régulièrement. ​

Ma formation de prof de yoga et mes cours de yoga au quotidien 🙂

Les liens sur les livres que je présente sont des liens d'affiliés Amazon. En achetant le livre en passant par ce lien, vous participez à mon projet sans que cela vous coûte plus! D'avance merci 🙂

Follow

About the Author

Professeur de Yoga Hatha & Vinyasa, étudiante en naturopathie et passionnée de cuisine yogique. Mais avant tout, amoureuse de la nature et des montagnes. Fondatrice du site internet www.yogisa.life

Leave a Comment:

(2) comments

Lucie 09/03/2017

Merci Isa pour ce beau partage, j’ai adoré ton article qui retranscrit très bien mon idée sur les formations.
Je crois qu’en France notamment on a besoin de ses étiquettes qui au final ne sont pas grand chose. On peut être doué dans un métier sans avoir fait de longues études et moins doué en ayant fait des études si on ne se remet jamais en question quant à nos connaissances.

Dès que l’on passe à des formations un peu atypiques, les prix sont exorbitants et effectivement dur de comprendre ce que cela signifie derrière. Pourquoi de telles différences?

Je crois qu’en développement personnel, je me suis formée grandement seule au fil de mes lectures et prises de conscience personnelles, ma formation m’a aidé un peu bien sûr mais la faire sans aucun travail sur moi à côté n’aurait mené à rien.

Je suis très curieuse d’apprendre alors peut être qu’un jour j’étudierai à nouveau, la sophrologie? la naturopathie? le yoga? l’hypnose? Plein de domaines me font envie, je suis du genre à suivre mon coeur… Au moment voulu, je saurai ce qui est le mieux à faire.

Reply
    isafay 09/09/2017

    Exactement 🙂 On n’apprends qu’en expérimentant, sinon, c’est du vent! j’ai vraiment hâte de voir quelles prochaines études et expériences tu vas choisir 😉
    Je te souhaite une belle journée, pleine d’apprentissages!

    Reply
Add Your Reply

Leave a Comment: